7 février 2023
spot_img
AccueilCulture13ème anniversaire de la mort de Brahim Izri

13ème anniversaire de la mort de Brahim Izri

Hommage

13ème anniversaire de la mort de Brahim Izri

Aujourd’hui, ce mercredi 03 janvier 2018 cela fait 13 ans que l’icône Brahim Izri est décédée. A l’occasion de cette date anniversaire, un chaleureux hommage sera rendu en région parisienne Samedi 06 janvier à 20h30. Sa musique comme son personnage demeurent pour ses fans symboles d’ouverture musicale, de la revendication identitaire, de la volonté d’émancipation et de liberté.

Né le 12 janvier 1954 dans le village Ait-Lahcène à At Yanni, et mort le 03 janvier 2005, Brahim Izri était auteur-compositeur-interprète. Précurseur de la dite chanson kabyle moderne, Brahim Izri a été notamment précurseur quant aux thèmes défendus dans ses textes : l’émancipation de la femme, la liberté et les droits de l’Homme ou encore l’identité amazigh.  Sa voix et son style se sont très rapidement propagés dans les années 80 mais la sortie en 1995 de l’album Lbudala marque son empreinte définitive dans le monde musical kabyle.

Subtil compositeur et arrangeur, il a su mettre à disposition ses talents au profit de sa culture et du combat identitaire. C’est à son initiative que le projet « Algérie Lecture de Femmes » voit le jour et donne la parole aux femmes pour demander l’abrogation du code de la famille en Algérie. C’est grâce à cela également qu’il fera connaître toutes les revendications contenues dans la Plate-forme d’El Kseur en France et à l’étranger. C’est enfin sous son influence que des artistes de toutes nationalités se réuniront autour de lui pour demander la libération en Kabylie des détenus d’opinions par des enregistrements diffusés dans les médias et radios en France de 2002 à 2003.

- Advertisement -

Treize ans après sa mort, Brahim Izri continu d’être une référence musicale pour toutes et tous. Il est également une référence culturelle grâce à son engagement pour la culture kabyle et notamment pour ses combats humanitaires et politiques.

Ce samedi, c’est à Paris, dans un café-concert que s’organise un hommage par ses amis et sa famille au Royal-Est Music (Paris 10ème). De nombreuses personnalités ont également répondu présent. De plus, tout le monde est chaleureusement convié à y participer. La première partie sera consacrée à la biographie de l’artiste à la fois par une présentation mais aussi par différentes prises de paroles. Les convives pourront également improviser des chansons pour célébrer sa mémoire. Enfin, un petit concert de clôture avec la chanteuse Sammia et l’artiste rock Belaid Branis permettra à toute l’assistance de chanter en chœur quelques-uns de ses titres phares.

Cette rencontre sera donc l’occasion pour tous de se retrouver autour de son œuvre intergénérationnelle, de ses combats menés et sans doute d’aborder à nouveau la question de l’album qui n’est à ce jour sorti nulle part. Malgré plusieurs tentatives de son fils Yanni, l’œuvre à titre posthume de Brahim Izri n’a pas trouvé de producteur suffisamment porteur du projet. 13 ans après, cet enregistrement mixé et masterisé que beaucoup attendent en Algérie comme à l’étranger reste bien conservé dans un tiroir. Il serait sans doute opportun de songer enfin à une autoproduction. Le dicton indique que l’ « on est jamais mieux servi que par soi-même » dans ce cas précis, l’on pourrait dire que l’on est jamais aussi bien servi que par les siens…

Brahim, tu as mené bien des combats et pour la plupart tu les as remportés. Le dernier et le plus difficile sans doute, à cause de la maladie contre laquelle tu te battais aussi, était la réalisation de ton album. Tu savais plus que personne qu’il s’agirait du dernier. Tes derniers souffles y ont été donnés. A-t-il aussi précipité ton départ en prenant toute ton énergie !? Peut-être bien. Mais une chose est certaine, le jour de sa sortie les fans et les curieux se presseront pour se le procurer et ta voix continuera de nous éveiller !

Chapeau l’artiste !

N. C.

https://www.facebook.com/events/353091951820508/?fref=ts

Discographie de Brahim Izri :

1981 : Sacrifice pour un enfant

1983 : L’enfant de la Terre

1984 : Dacu-iyi  

1986 : Ala ala

1988 : D ifrax i nella

1995 : Lbudala (East West)

https://www.youtube.com/watch?v=3Hyp4JWN4UA

Auteur
Nassima Chillaoui

 




ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Tebboune ira en Russie en mai, selon la présidence

 Abdelmadjid Tebboune et son homologue russe Vladimir Poutine ont convenu, lors d'un entretien téléphonique mardi, de programmer une visite d'Etat de M. Tebboune en...

Les plus populaires

Commentaires récents