4 décembre 2022
spot_img
AccueilPolitique3 ans de prison requis contre le journaliste Rabah Karèche

3 ans de prison requis contre le journaliste Rabah Karèche

ARBITRAIRE

3 ans de prison requis contre le journaliste Rabah Karèche

Le procureur de la République a requis trois ans de prison et 100 000 dinars d’amendes contre Rabah Karèche, journaliste au quotidien d’expression française, Liberté

Le procès de  Rabah Karèche s’est ouvert dans la matinée de ce jeudi 5 août devant le tribunal de Tamanrasset. De nombreux avocats ont fait le déplacement d’Alger et d’autres villes pour assurer sa défense. Des journalistes se sont aussi rendus à Tam. 

C’est à un procès kafkaïen auquel ont assisté avocats et journalistes ce jeudi. 

« Le procureur face à un témoin : « Ne pensez-vous pas que les titres du journal Liberté sont exagérés et qu’ils menacent l’ordre public ? Ne pensez-vous pas que ce type de titres peut vraiment semer la discorde ? », rapporte le journaliste Khaled Drareni sur le déroulé du procès. Après la réquisition du procureur, les avocats ont commencé leurs plaidoiries. Le verdict sera prononcé le 12 août.

108 jours avant le procès

- Advertisement -

Rabah Karèche est en détention à la prison de Tamanrasset depuis 108 jours. Toutes les campagnes menées en sa faveur sont restées sans suite. Même le chef de l’Etat Ce journaliste, correspondant du quotidien Liberté a été placé sous mandat de dépôt le 19 avril, suite à la publication dans Liberté de deux articles sur les manifestations qui ont eu lieu dans cette ville suite au nouveau découpage administratif décidé par le gouvernement Djerad.

Il est poursuivi pour « atteinte à l’intégrité du territoire national« , « publication volontaire de fausses informations susceptibles de porter atteinte à l’ordre public » et « diffusion volontaire de fausses informations susceptibles d’attenter à l’ordre public et usage de divers moyens pour porter atteinte à la sûreté et l’unité nationales« .

Dans son entretien accordé au Point, Abdelmadjid Tebboune a presque prononcé sa sentence en déclarant : « Il a joué à tort au pyromane sur un sujet très sensible. Très grave ».

Auteur
L. M.

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Lazhari Labter sous contrôle judiciaire

Le journaliste, écrivain et éditeur Lazhari Labter a été relâche hier lundi après une semaine de garde à vie. C'est son fils qui a rendu...

Les plus populaires

Commentaires récents