3 octobre 2022
spot_img
AccueilSociétéAbdelhakim Setouane, journaliste, condamné à 6 mois de prison ferme

Abdelhakim Setouane, journaliste, condamné à 6 mois de prison ferme

EXPRESS

Abdelhakim Setouane, journaliste, condamné à 6 mois de prison ferme

Le tribunal de Sidi M’hamed a condamné, hier lundi, le journaliste Abdelhakim Setouane, à six mois de prison ferme assortie d’une amende de 50 000 DA.

Le procès de ce journaliste a connu plusieurs reports, le procès a été ouvert lundi 15 mars. Le procureur avait requis 18 mois de prison ferme à son encontre. L’affaire avait été mise en délibérée jusqu’à hier lundi.

Le journaliste et directeur du site d’information Essafir broadcast Abdelhakim Setouane a été placé en détention provisoire le 20 octobre 2020. Il était poursuivi pour « atteinte à la vie privée », « diffamation », « chantage journalistique » et « publication d’informations malveillantes ». Ces accusations visaient l’ancien président de l’Assemblée populaire nationale (APN) Slimane Chenine.

Abdelhakim Setouane quittera la prison le 20 avril, après avoir purgé sa peine.

- Advertisement -

Reporters sans frontières a rendu public un communiqué dans lequel il estime qu' »au cours de sa plaidoirie, l’avocat du journaliste a notamment fait valoir que le ministère de la Communication s’était porté partie civile – un fait inhabituel – alors même que le président de l’Assemblée nationale, pourtant directement mis en cause, n’a pas lui-même porté plainte ».

Auteur
L. M.

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Nunamber/Novamber, « ur ittnuzu, ur irehhen » (1) !

Tella tsertit akked tadiplomasit, illa uzamul (neɣ izumal) n tmurt. Tella talast gar-asen, ur zeddin, am waman d zzit. Adabu n tmurt n Lezzayer ibges...

Les plus populaires

Commentaires récents