4 décembre 2022
spot_img
AccueilCulture« Acimi » de Lounis Aït Menguellet : questions sans réponses !

« Acimi » de Lounis Aït Menguellet : questions sans réponses !

Lounis Aït Menguellet

C’est à coups de pourquoi que Lounis Aït Menguellet dissèque le destin peu commun des Kabyles. Pourquoi sommes-nous toujours envahis pour être colonisés, et la plupart du temps au nom d’un Dieu unique, toujours venu d’ailleurs ?

Est-il besoin de dresser le bilan de tous les colons qui se sont succédé sur nos terres pendant des siècles qui s’amoncellent en millénaires, pour en fin de comptes nous retrouver sous le joug des nôtres ? Ne dit-on pas que même Boumediene aurait des origines Kabyles ? Sans parler de tous ces KDS (Kabyles De Service) qui gravitent autour du pouvoir pour lui prêter main forte dans son entreprise effrénée de déculturation et d’aliénation de toutes les composantes Amazighs. Le plus célèbre d’entre eux étant sans doute Ahmed Ouyahia. L’homme politique le plus honni du pays qui a servi le pouvoir central d’Alger pendant des décennies avant de se retrouver malmené, humilié, condamné et emprisonné par ceux-là même qu’il avait servi avec zèle et empressement.

Les siècles ont beau défiler, nous en sommes toujours au même point. Celui d’une servitude qui semble se transmettre de génération en génération avec les mêmes recettes.

Confiscation de biens de toutes sortes : hier c’étaient les terres, aujourd’hui ce sont les hydrocarbures. Matraquage idéologique : hier c’étaient nos ancêtres les gaulois, aujourd’hui ils se sont transformés en mecquois. Comble de l’ironie c’est que l’écrasante majorité y croit !

- Advertisement -

Quand on voit les dégâts produits par l’arabisation, on se dit que le français aurait dû rester la première langue du pays ! « Acimi » ? Pourquoi pas ?

« Acimi », Pourquoi donc ?

Que de siècles sont passés

De nombreux autres les suivront

On ne sait ce qu’il nous ont légué

On ne sait ce qu’ils nous légueront

Peut-être qu’avec ce que nous tenons

Enfin nous comprendrons

Qui sait si l’épée qui nous a égorgé

Pourrait nous ressusciter

 

Chaque envahisseur ramène son Dieu comme soutien

C’est dans l’état où ils nous ont trouvés

Que les précédents nous ont laissés

Comment les contester si même Dieu leur appartient

Pourquoi donc, pourquoi donc, pourquoi donc

 

La lumière jailli

Et partout se répand

Les liens sont brisés

Pour ceux qui cherchent la vérité

Personne ne nous dit

C’est votre tour de vous exprimer

Pourquoi donc, pourquoi donc, pourquoi donc

 

S’il en est d’ignorant

Pourvu qu’il soit des leurs

Il sera perçu comme le meilleur

Si nous sommes enragés

De sabres nous sommes vite cernés

Pourquoi donc, pourquoi donc, pourquoi donc

 

Transformés en ennemis

Nous nous entredéchirons

Qu’importe l’envahisseur

Par nous il est glorifié

Dans tous les pays

On reconnait notre génie

Pourquoi donc, pourquoi donc, pourquoi donc

 

Guerroyeurs nous nous déclarons

Quand il faut se battre nous nous dégonflons

Quand la calamité est passée

Par les désillusions nous sommes envahis

À genoux nous nous inclinons

Face au dromadaire du désert

Pourquoi donc, pourquoi donc, pourquoi donc

 

Nous sommes faits d’endurance

Nous ignorons où nous mènent nos pas

Nous sommes faits de fraternité

Nous ignorons nos compagnons

Nonobstant cela jamais nous ne chutons

Les siècles s’égrènent, jamais nous ne périssons

Pourquoi donc, pourquoi donc, pourquoi donc

 

Si le meilleur fait partie des nôtres

Même s’il verse dans l’excellence

Pour le rejeter nous nous dépêchons

Sans hésitation nous le méprisons

Sans cesse nous le calomnions

Sans réflexion ni interrogation

Pourquoi donc, pourquoi donc, pourquoi donc

 

En paroles et en pensées

Nous pouvons guider la lignée

Nul ne nous égale

En inimité ou calamité

De quoi enrager

De cette satanée destinée

Pourquoi donc, pourquoi donc, pourquoi donc

Kacem Madani

https://www.youtube.com/watch?v=RoJmUCkQljU

 

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Manifestations en Chine : Pékin droite dans ses bottes

À Pékin et Shanghai, le calme est revenu lundi 28 novembre, et le régime communiste met en place sa riposte. Pour le pouvoir central,...

Les plus populaires

Commentaires récents