28 janvier 2023
spot_img
AccueilIdéeComment sera le monde de demain avec la pollution ?

Comment sera le monde de demain avec la pollution ?

Voitures

Face au réchauffement climatique et à la pollution qui touchent les villes et grandes métropoles, il est urgent pour chacun de changer d’habitude si l’on veut que les générations futures puissent continuer de vivre. Privilégier la marche à pied, le vélo, la trottinette. Des moyens de déplacement qui ne polluent pas. 

La voiture, principal problème de la pollution, est très utilisée dans le monde, par rapport aux transports en commun qui sont mieux pour la planète. Si on compare une voiture diesel ou essence qui consomme énormément par apport à la voiture électrique dont la consommation est moitié moindre, nous pourrions peut-être faire une avancée face à ce problème. Cela dit, il y a la question du prix des véhicules électriques qui reste le principal frein pour les automobilistes.

Les transports en commun

Le bus, le tramway, le métro sont conçus pour faire des petits trajets dans une ville. Ils sont accessibles à tous …  Ils sont également essentiels pour la vie quotidienne. Aussi, les communes doivent privilégier ces moyens de transport pour avoir moins de pollution dans les villes. Et donc des conditions de vie meilleures.

Selon les données de l’Agence de la transition énergétique (ADEME, France), le train est le mode de locomotion le plus écologique et moyen de transport le moins polluant! En effet, le TGV équivaut à environ 14 g de CO2 par kilomètre. Il a notamment une faible consommation d’énergie, permet d’éviter le stress des embouteillages et la fatigue lors d’un long voyage(Sources)

- Advertisement -

Avec ses 16,4 millions d’habitants, le Caire connaît des problèmes de transport important. La ville est polluée par les embouteillages qui y sont quotidiens. Les routes ne sont pas adaptées par apport à la grandeur de la ville et aux besoins des habitants pour se déplacer dans la ville. Pour que les citoyens se déplacent dans la ville plus facilement les autorités on construit une première ligne de métro, longue de 43 kilomètres.

Cependant, pour inciter les citoyens à utiliser les transports en commun, les communes se doivent de proposer des tickets de trajet à tarifs réduits et/ou une carte de plusieurs voyages selon la situation des voyageurs, là encore attractives. Est-ce suffisant ? Certainement pas car toutes les mégalopoles (Mexico, New Delhi, Calcutta, Pékin…) étouffent.

En ville, les transports en commun sont aussi rapides que la voiture, analyse Greenpeace, ils polluent moins et ils évitent le stress des embouteillages et la recherche d’une place de parking. Un passager de métro consomme environ 10 fois moins d’énergie qu’en utilisant sa voiture !

Le train : la solution

Pour un trajet similaire, un avion consomme six fois plus d’énergie que le train. Un vol aller-retour Paris-Zurich, par exemple, émet 300 kg de C02 par personne, contre 48 kg pour le train.

Or, 40 % des voyages en avion s’effectuent sur des distances inférieures à 800 km, pour lesquelles les lignes à grande vitesse sont souvent plus pratiques. En effet, le train dessert directement les centres- villes, estime Greenpeace dans un article datant de 2018.

En conclusion, pour faire une geste pour  la  planète Terre ou  communément appelé  la planète bleue, nous devons utiliser les transports en commun plus précisément le train (pour voyager). Nous devons aussi privilégier la marche à pied, le vélo (si possible manuelle et pas électrique), la trottinette (pareille que le vélo).

Kassia G.-A. (10 ans)

ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

Les plus lus

Riposte internationale dénonce la dissolution de la LADDH

Riposte internationale condamne avec la plus grande fermeté l'injustice et l’arbitraire qui viennent de frapper la Ligue algérienne pour la défense des droits de...

Les plus populaires

Commentaires récents