4 décembre 2022
spot_img
AccueilMondeLibye : Abdelhamid Dbeibah, candidat à la présidentielle, arbore le drapeau amazigh

Libye : Abdelhamid Dbeibah, candidat à la présidentielle, arbore le drapeau amazigh

EXPRESS

Libye : Abdelhamid Dbeibah, candidat à la présidentielle, arbore le drapeau amazigh

Premier ministre libyen par intérim, Abdelhamid Dbeibah a présenté ce dimanche sa candidature à l’élection présidentielle, qui aura lieu le 24 décembre. La veille il affichait son identité amazighe.

Historique ! C’est le premier haut responsable d’un pays d’Afrique du nord à porter le drapeau amazigh. Le Premier ministre libyen par intérim, Abdelhamid Dbeibah en visite à Zouara (ouest de la Libye) samedi matin, a arboré le drapeau amazigh. 

Il est vrai que le premier ministre était dans une région amazighe qui défend farouchement son identité. Elle a même porté secours aux autorités de Tripoli quand le maréchal Haftar, aidé par certains pays arabes et des mercenaires de Wagner avait foncé sur la capitale pour prendre de force le pouvoir. 

24 heures après cette visite à Zouara, Abdelhamid Dbeibah, a présenté ce dimanche sa candidature à l’élection présidentielle du 24 décembre, censée mettre fin au chaos dans lequel est plongée la Libye depuis la chute de Mouammar Kadhafi, il y a dix ans.

- Advertisement -

Abdelhamid Dbeibah

Abdelhamid Dbeibah a signé des documents et pris des photos de son dossier déposé au siège de la Haute commission électorale (HNEC) ce dimanche à Tripoli, à la veille de la clôture des candidatures, selon des images retransmises en direct par la télévision nationale.

Parmi les autres candidats ayant déjà présenté leur candidature figurent le très controversé maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l’Est du pays, mais aussi le fils de l’ex-dictateur Mouammar Kadhafi, Seif Al-Islam.

Auteur
L. M.

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Manifestations en Chine : Pékin droite dans ses bottes

À Pékin et Shanghai, le calme est revenu lundi 28 novembre, et le régime communiste met en place sa riposte. Pour le pouvoir central,...

Les plus populaires

Commentaires récents