30 novembre 2022
spot_img
AccueilCommuniquéRP Kabylie : la grande faillite de l'Etat 

RP Kabylie : la grande faillite de l’Etat 

DECLARATION

RP Kabylie : la grande faillite de l’Etat 

Le Rassemblement pour la Kabylie nous a fait parvenir la déclaration suivante au sujet de la grave situation sanitaire et politico-économique qui ronge le pays.

Aimene Benabderrahmane, « premier ministre » nommé suite aux dernières élections rejetées par la majorité écrasante de la population, vient de  fustiger les citoyens qui ont dénoncé la tragique réalité de cette catastrophe sanitaire qu’ils subissent au quotidien. 

Incapable d’anticipation pour endiguer l’épidémie et prévoir les besoins médicaux, il annonce des mesures très insuffisantes et ajoute à cette gestion calamiteuse le déni et le mépris de la souffrance des citoyens.

Cette crise sanitaire est un révélateur du caractère anti-national de ce régime et du degré de déliquescence avancée des institutions de l’Etat. Une population abandonnée à elle même, des malades suffocants du manque d’oxygène, des décès ignorés par centaines, des soignants dévoués mais dépassés et dépourvus de moyens. 

 C’est le résultat d’une gabegie généralisée dans tous les secteurs, dont le sanitaire avec le délabrement des hôpitaux, l’absence de prévoyance dans l’approvisionnement et la distribution de l’oxygène, la grande insuffisance du testing et le retard de la campagne vaccinale. 

- Advertisement -

En revanche, la célérité a été de mise pour investir dans les moyens de répression, de loin plus utiles pour ce pouvoir que l’achat ou l’entretien d’un quelconque générateur  d’oxygène. 

La comparaison avec les pays voisins crédités de PIB plus faibles est insoutenable. Des statistiques crédibles de l’épidémie dénotent le sérieux dans leur politique sanitaire avec une gestion plus adaptée et rigoureuse des moyens même s’ils sont limités et un nombre de vaccinés de loin plus conséquent et moins tardif. 

C’est l’élan de solidarité citoyenne qui essaie de pallier aux manques de l’Etat et à l’abandon des pouvoirs publics sur l’ensemble du territoire national. 

En Kabylie, région qui n’attend plus rien du pouvoir central, les mécanismes de solidarité traditionnelle sont réactivés par les comités de villages en liaison avec les maires des localités pour prendre avec responsabilité des décisions adaptées à leurs réalités.

Dans la société en mouvement, la solidarité des familles, amis et voisins, 

des entrepreneurs qui financent les générateurs d’oxygène, de la diaspora avec plusieurs cagnottes lancées, des cliniques privées qui prennent  en charge gratuitement des malades, contribuent ainsi du mieux qu’ils peuvent à soulager les souffrances des malades et de leurs familles. 

Dans cet effort général de « guerre, » on ne peut que déplorer l’attitude des APW de Kabylie qui n’ont pas été, par leurs manques d’initiatives, à la hauteur des besoins et de la détresse des citoyens. 

Avec autant d’incurie et d’incompétence de l’exécutif, ce régime portera la responsabilité avec ses différents gouvernements de la mise en danger de la vie des citoyens, et devra répondre devant l’Histoire et la Nation de la gestion désastreuse de cette épidémie, en contrevenant gravement à l’adage bien connu « gouverner, c’est prévoir ». 

Honte à vous ! 

Vaccination de tous les détenus !

Libération de tous les détenus politiques et d’opinion !

Le 31 juillet 2021 

Pour le RPK, Malika Baraka 

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Le journaliste Lazhari Labter présenté devant le parquet

Apres son arrestation et sa garde à vue de plusieurs de jours, le journaliste, poète et éditeur Lazhari Labter a été présenté dans la...

Les plus populaires

Commentaires récents