10 décembre 2022
spot_img
AccueilCommuniquéSonatrach recevra environ 200 millions de dollars en dédommagements

Sonatrach recevra environ 200 millions de dollars en dédommagements

Accord de réconciliation avec Saipem

Sonatrach recevra environ 200 millions de dollars en dédommagements

Un montant de l’ordre de 200 millions de dollars sera versé à Sonatrach par le Groupe italien d’ingénierie et d’exploration pétrolière Saipem en vertu d’un accord signé mercredi à Alger pour le règlement à l’amiable des litiges entre les deux parties, a indiqué le P-dg de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour.

Signé par le P-dg de Sonatrach et son homologue de Saipem, Stefano Cao, cet accord permet de régler à l’amiable les différends entre les deux parties relatifs à quatre contrats.

Il s’agit d’un contrat de réalisation d’une usine de liquéfaction de gaz à Arzew (train GNL3Z), un contrat de réalisation de trois trains de GPL, d’une unité de séparation d’huile (LDHP) et des installations de production de condensats à Hassi Messaoud, un contrat de réalisation de l’oléoduc GPL LZ2 24 (ligne et station) à Hassi R’mel, alors que le 4ème contrat porte sur la réalisation d’une unité de production gazière et pétrolière sur le champ Menzel Ledjmet pour le compte de l’association Sonatrach/FCP (First Calagary Pétroleum, Canada).

- Advertisement -

Ce document « permet de régler à l’amiable l’ensemble des litiges existant entre Sonatrach et le Groupe Saipem. Ce groupe italien versera environ 200 millions de dollars à Sonatrach, représentant un montant cumulé pour l’ensemble des litiges », a expliqué M. Ould Kaddour à la presse en marge de la cérémonie de signature de l’accord.

« Nous avons réalisé des projets avec Saipem. Lorsqu’ils ont été achevés, il y a eu des litiges avec nos partenaires italiens. Il y a eu beaucoup de réclamations de leur part sur les quatre contrats (réalisés en partenariat). Des négociations dures et lourdes ont été menées entre Sonatrach et Saipem durant 18 mois pour pouvoir trouver une solution. Puis la sagesse a prévalu pour régler ce problème et parvenir à cet accord », a-t-il ajouté.

« C’est un grand jour pour Saipem et c’est aussi un grand jour pour moi personnellement. J’ai commencé ma carrière professionnelle en 1979 en Algérie. A mon retour en 2015 à Saipem, j’ai éprouvé un grand chagrin en constatant que le groupe n’avait pas de relation et des opportunités commerciales avec Sonatrach. Je me suis donné comme objectif de contribuer à régler les litiges entre les deux parties. L’accord signé aujourd’hui est historique pour Saipem. Les deux partenaires ont un grand avenir commun », a-t-il avancé.

Par ailleurs, M. Ould Kaddour a indiqué que Sonatrach est en discussions avec le groupe américain Exxon Mobil qui, a-t-il dit, « veut venir en Algérie ».

Auteur
APS

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Droits humains : Antony Blinken tacle l’Algérie

Dans une déclaration sur les libertés religieuses et les droits humains dans le monde, le secrétaire d’Etat des Etats-Unis, Antony Blinken, souligne qu’il met...

Les plus populaires

Commentaires récents