30 novembre 2022
spot_img
AccueilCommuniquéTebboune ordonne "l'éradication du MAK et Rachad"

Tebboune ordonne « l’éradication du MAK et Rachad »

EXPRESS

Tebboune ordonne « l’éradication du MAK et Rachad »

Le MAK et Rachad sont dans le viseur du régime ; ils sont désormais l’ennemi intérieur dont ce dernier avait besoin. Tebboune vient de l’acter à travers une déclaration de guerre contre ces deux organisations.

Au cours de la réunion « extraordinaire » du haut conseil de sécurité, Abdelmadjid Tebboune s’en est pris violemment au Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie que préside Ferhat Mehenni et à Rachad. Ces deux organisations qu’absolument rien ne réunit sont désignées comme étant derrière l’assassinat du jeune Djamel Bensmaïl.

« Le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, Monsieur Abdelmadjid Tebboune a présidé, ce mercredi 18 août 2021, une réunion extraordinaire du Haut Conseil de Sécurité consacrée à la situation générale dans le pays suite aux récents événements douloureux et aux actes hostiles incessants perpétrés par le Maroc et son allié, l’entité sioniste, contre l’Algérie », lit-on dans le communiqué de la présidence.

Après « présentation par les services de sécurité du bilan des pertes humaines et matérielles engendrées par les feux qui ont ravagé certaines wilayas, notamment à Tizi-Ouzou et Béjaia, le Président de la République a donné des instructions à tous les secteurs pour le suivi de l’évaluation des pertes et la prise en charge des sinistrés du fait des incendies où l’implication des deux mouvements terroristes +MAK+ et +Rachad+ a été établie, tout autant que leur implication dans l’assassinat du défunt Djamel Bensmail ». Le verdict est donc tombé. Plus besoin de procès ni d’enquête. Les auteurs de l’ignoble assassinat du jeune Djamel sont désignés d’autorité. 

- Advertisement -

« Le Haut conseil de sécurité a décidé, outre la prise en charge des blessés, d’intensifier les efforts des services de sécurité pour l’arrestation du reste des individus impliqués dans les deux crimes, ainsi que tous les membres des deux mouvements terroristes qui menacent la sécurité publique et l’unité nationale, jusqu’à leur éradication totale, notamment le MAK qui reçoit le soutien et l’aide de parties étrangères, en tête desquelles le Maroc et l’entité sioniste.

Les actes hostiles incessants perpétrés par le Maroc contre l’Algérie, ont nécessité la révision des relations entre les deux pays et l’intensification des contrôles sécuritaires aux frontières Ouest», prise le communiqué.

Auteur
Sofiane Ayache/APS

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

« L’unité nationale » tella… deffir ifergan n yal lḥebs !

Ulac akkin neɣ akka ! Ass-a d wid/tid akk illan deffir ifergan n leḥbas, cudden di yal tama n tmurt (Lezzayer, Tlemcen, Setif, Ouargla, ...

Les plus populaires

Commentaires récents