1 octobre 2022
spot_img
AccueilPolitiqueUn 5ème mandat pour inaugurer sa grande mosquée de milliards de ….

Un 5ème mandat pour inaugurer sa grande mosquée de milliards de ….

Contribution

Un 5ème mandat pour inaugurer sa grande mosquée de milliards de ….

Les illusionnistes qui doutent encore du cinquième mandat sont des crédules qui croient toujours que le changement pour une réelle démocratie, avec une légitimité du pouvoir par la voix du peuple souverains et qui a un caractère universel, viendrait des arcanes de ce système mafieux.

Il faut vraiment être dupe, de penser un seul instant, que Abdelaziz Bouteflika un des architectes de ce système rentier, ceux qu’il a remmené dans ses bagages et les apparatchiks du sérail vont volontairement rendre les clefs du pouvoir qui les enrichi, est une incantation.

Même avec le retrait de ces dinosaures du système féodal, ou bien, la mort, la relève est assurée par la postérité familiale, du tribalisme et du clanisme. Mais tant que le présent chef de file de la cohue aux appétits voraces est toujours en vie et que, sa grande mosquée qui a engloutie des milliards de dollars n’est pas finie, il s’accrochera aussi longtemps que possible à son trône roulant. Même, en se mortifier et aux prix de brader l’Algérie et de susciter l’hécatombe du peuple qu’il méprise.

En 2016 déjà, ses opportunistes obséquieux paniquaient à l’approche des échéances présidentielles, de voir leur source financière disparaître, ou ils vulgarisaient le cinquième mandat ou bien, la dynastie.

- Advertisement -

Le porte-parole officieux de « fakhamatouhou », le « douktour » fripon Ould Abbes fait compagne à une année « des élections », avec l’emphase de son désastreux bilan et sans vergogne, ce serviteur zélé même devant les posters du potentat, trivialement il transfigure et orne les échecs des 4 mandats.

Pourtant, il n’y a rien à occulter, les résultats de la longue gestion de Bouteflika sont affichés au grand jour. Avec le délabrement du pays rétrogradé à tous les niveaux et l’indigence du peuple qui n’est plus à cacher. 1000 milliards de dollars se sont volatilisés dans la nature, au point, de ne plus pouvoir payer les salaires des petits fonctionnaires, tandis que, ses mandarins sont ponctuellement et gracieusement rémunérés.

Mais, il recourt à la planche à billets qui, dans un passé récent a empirée la catastrophe du Congo et a provoqué une guerre civile dans ce pays. Qu’est-ce qu’est devenue la sentence « exemplaire » de l’adipeux Tliba ? Le mensonge ne tue pas. Après le tapage médiatique, un motus est ordonné de ne plus agacer un précieux client, de surcroît financier de la propagande de l’autocrate.

Ce n’est sûrement pas un suspens à la Hitchcock qui fait durer l’annonce officielle de Bouteflika à briguer un cinquième mandat, mais, la magouille et les roublardises en coulisse et l’inopportunité avec la grogne sociale, qui entrave ses desseins. En comploteur virtuose, cet imbu narcissique, ne s’aventurera jamais seul dans l’incertitude, sans se sécuriser par son armée de janissaires et la meute de serviles, pour lui baliser la voie par la répression les menaces et la fraude.

Auteur
N. Bendifallah

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Algérie : exporter « des fossiles », importer des « faux-cils » ?

On se demande parfois si l’énergie produite par des centrales nucléaires est une énergie fossile ou une énergie renouvelable. Et la réponse ni l’une...

Les plus populaires

Commentaires récents