1 février 2023
spot_img
AccueilIdéeUne Algérie qui s'enfonce

Une Algérie qui s’enfonce

REGARD

Une Algérie qui s’enfonce

En pleine pandémie, le pouvoir, le même que celui qui a précédé le 12 décembre, s’est occupé de la préparation de son référendum plutôt d’organiser une lutte efficace contre cette menace sanitaire qui a emporté beaucoup de vies.

Il faudrait, toutefois, rappeler qu’Abdelmadjid Tebboune était ministre et premier sous Abdelaziz Bouteflika

Voilà que ce pouvoir despotique décide de fixer « son » référendum pour le 1 er novembre de cette année.

Qui l’eut cru capable d’une telle provocation !

- Advertisement -

Habituellement, toute élection a lieu un jeudi sauf celle-ci que ce système mutant, dans la perspective de s’éterniser, voudrait associer une autre fraude électorale à la date du déclenchement de la guerre, comme cet autre 5 juillet auquel ce même système a associé « la fête de la jeunesse », une jeunesse qui n’a, depuis, jamais fêté le 5 juillet tout comme elle n’a jamais fêté le 1 er novembre, d’ailleurs.

Cette fois, après le boycott de la fraude du 12 décembre qui a intronisé Abdelmadjid Tebboune, toutes les wilayas devraient boycotter ce référendum, il y va de l’avenir immédiat du pays.

Il ne faudrait plus que le boycott soit circonscrit à deux ou trois régions.

La vigilance et la détermination sont de mise, la déception risquerait de donner de la force au régime.

Auteur
Achour Boufetta

 




ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

L’écrivain Akli Mouhoubi placé sous contrôle judiciaire

Le juge d'instruction près le tribunal de Bgayet a décidé de placer le poète écrivain, Akli Mouhoubi, sous contrôle judiciaire. Il a été libéré...

Les plus populaires

Commentaires récents