15 avril 2024
spot_img
AccueilPolitiqueAffaire Amira Bouraoui : l'ambassadeur d’Algérie en France rappelé

Affaire Amira Bouraoui : l’ambassadeur d’Algérie en France rappelé

La Présidence

Abdelmadjid Tebboune a ordonné (notez le verbe ordonner) le rappel en consultations de l’ambassadeur d’Algérie en France, Saïd Moussi, avec effet immédiat, indique mercredi un communiqué de la présidence de la République,

« Dans le prolongement de la note officielle par laquelle l’Algérie a protesté fermement contre l’exfiltration clandestine et illégale d’une ressortissante algérienne dont la présence physique sur le territoire national est prescrite par la justice algérienne, le président de la République M. Abdelmadjid Tebboune a ordonné le rappel en consultations de l’Ambassadeur d’Algérie en France, Saïd Moussi, avec effet immédiat », souligne le communiqué de la présidence.

L’affaire de l’exfiltration de la militante Amira Bouraoui de Tunisie risque de gâcher les relations entre Alger et Paris. Tebboune et ses mentors sont furax. Ils ne supportent pas que la Tunisie ait laisser partir Amira Bouraoui, citoyenne algéro-française. Comment les autorités algériennes ont appris qu’Amira Bouraoui allait embarquer vers la France à partir de l’aéroport de Tunis et ce, avec un passeport français ?

Comment se pouvait-il autrement sachant qu’Amira Bouraoui était en possession de son passeport français ? Si Tunis avait extradé la militante vers l’Algérie, elle se serait retrouvée en délicatesse avec la France. Alors, elle a préféré céder et sans doute essuyer les foudres de Tebboune and co.

Déjà comme première conséquence : Kais Saied a limogé Othman Jerandi, son ministre des Affaires étrangères, suite à l’affaire Bouraoui. Othman Jerandi est le quatrième ministre à perdre son poste depuis le début de l’année dans un contexte politique tendu dans le pays. Et ce pays est en proie à une grave crise politique et économique.

- Advertisement -

Tout ça, sachant que les relations entre Tebboune et Kais Saied étaient jusqu’à lundi les meilleures du monde. Alors l’affaire Bouraoui va-t-elle continuer à faire des vagues entre Alger, Tunis et Paris ? Ou Tebboune va ronger son frein ?

Il est manifeste que l’exfiltration d’Amira Bouraoui dérange beaucoup les autorités algériennes. Et la présence de tous les activistes algériens et blogueurs en France qui arrosent les réseaux sociaux de posts et vidéos très critiques du régime irrite beaucoup à El Mouradia où l’on ne supporte aucune saillie. On est en passe de vivre une nouvelle crise.

Yacine K.

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Rencontre avec le comédien chanteur Sadek Yousfi

Sadek Yousfi fait partie de cette belle jeunesse algérienne, kabyle, émergente, une nouvelle génération d’artistes doués et passionnés qui remplissent la scène artistique par...

Les derniers articles

Commentaires récents