30 mai 2024
spot_img
AccueilChroniqueAlgérie mon humour... noir ! *

Algérie mon humour… noir ! *

Jugurtha Louerguioui
Jugurtha Louerguioui tué à Paris.

J’ai toujours été offusqué par le poncif qui veut que les Algériens soient « spéciaux ». Ce qualificatif est utilisé aussi bien dans son sens laudatif (la bravoure de la guerre anticoloniale déteint sur tous les Algériens, si ! si !) que fort péjoratif (le raciste aigri en use à volonté pour fustiger ses ex-bougnoules).

Seulement voilà qu’aujourd’hui je trouve moi aussi aux Algériens, à mon corps défendant, une spécificité inattendue : l’humour noir, mais d’un noir !!

Pensez que « l’ajustice » algérienne vient de condamner à perpétuité un opposant politique** mort et enterré depuis plus de trois mois ! Je répète : mort et enterré depuis plus de trois mois !

Bien évidemment, le condamné ne s’est pas présenté au tribunal, et pour cause !, on se demande alors si les autorités tribunaleusardes vont lancer un mandat d’arrêt inter-au-delà, à supposer qu’elles sachent si leur condamné est admis au Paradis ou recalé dans l’Enfer, car la procédure n’est pas la même, ça va de soi.

Admettons qu’il soit au Paradis, ce qu’on lui souhaite, comme il est impossible de l’en extraire (au paradis, on y est aussi à perpèt, du moins je l’espère, sinon j’arrête mes génuflexions !), il leur faudra trouver une solution pour appliquer leur sentence : la perpétuité dans ce bas-monde.

- Advertisement -

Il leur reste donc qu’à condamner son fantôme. On comprend pourquoi « l’ajustice » algérienne condamne des fantômes, elle les appelle des terroristes, il n’y a qu’elle qui les voit, ils sont invisibles pour le commun des mortels…

Achour Wamara

* Pour Kamira Naït Sid et ses co-détenu-e-s.

** Jugurtha Louerguioui

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents