23 février 2024
spot_img
AccueilSportLe footballeur du PSG Achraf Hakimi mis en examen pour viol

Le footballeur du PSG Achraf Hakimi mis en examen pour viol

Achraf Hakimi

L’international marocain Achraf Hakimi a été entendu jeudi par les enquêteurs de la sûreté territoriale des Hauts-de-Seine dans une affaire de viol.

Le footballeur du Paris Saint-Germain Achraf Hakimi a été mis en examen pour viol, a annoncé le parquet de Nanterre vendredi 3 mars. Une enquête avait été ouverte lundi 27 février, après que la police a reçu le témoignage d’une jeune femme de 24 ans. Elle affirme avoir été violée au domicile du défenseur marocain, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le samedi précédent.

Achraf Hakimi, âgé de 24 ans, avait été entendu jeudi par les enquêteurs de la sûreté territoriale des Hauts-de-Seine. Il a été placé sous contrôle judiciaire. Il lui est interdit d’entrer en contact avec la jeune femme, mais il peut quitter le territoire français, a précisé le parquet de Nanterre.

Achraf Hakimi nie les accusations

« On prend acte de la mise en examen », a réagi auprès de l’AFP l’avocate de cette jeune femme, Rachel Flore Pardo. « Ma cliente maintient toutes ses déclarations. Elle a fait le choix de s’exprimer exclusivement à la justice et ne souhaite pas médiatiser l’affaire, notamment pour préserver sa sécurité », a-t-elle poursuivi.

Sa cliente et le footballeur ont d’abord fait connaissance sur les réseaux sociaux à la mi-janvier, a appris franceinfo de source proche du dossier. La jeune femme s’est ensuite rendue vendredi 24 février au soir au domicile du joueur du PSG, où ils ont d’abord discuté. Les deux versions s’opposent sur ce qu’il s’est passé ensuite, après minuit : lui assure n’avoir fait qu’embrasser la jeune femme. La victime affirme qu’ils se sont embrassés puis qu’Achraf Hakimi l’a agressée sexuellement avant de la violer. Elle a réussi à se dégager et à prendre la fuite.

- Advertisement -

Le footballeur du Paris Saint-Germain avait nié ces accusations, mardi, par l’intermédiaire de son avocate. « Les accusations sont fausses, avait assuré Fanny Colin au Parisien. Il est serein et se tient à la disposition de la justice. » Contacté par l’AFP, le club de la capitale a refusé de commenter l’affaire dans l’immédiat.

Avec francetvinfo