19 juillet 2024
spot_img
AccueilA la uneTassadit Yacine élue membre de l'Academia Ambrosiana de Milan

Tassadit Yacine élue membre de l’Academia Ambrosiana de Milan

Tassadit Yacine
Tassadit Yacine.

L’anthropologue Tassadit Yacine a été élue membre de la prestigieuse Academia Ambrosiana de Milan (classe Studi africani), lors du Dies academicus du 10 février 2023.

L’information a été donnée par l’universitaire et  romancier Amine Zaoui qui a adressé ses vives félicitations  à l’ex collaboratrice de Mouloud Mammeri et directrice de la défunte  revue Awal, à l’occasion de son intronisation, le vendredi 10 février 2023,   dans son siège d’académicienne.

« Cette sacralisation est une reconnaissance universelle pour tous ses travaux de recherches linguistiques, littéraires et anthropologiques. C’est aussi une fierté pour l’Algérie de l’intelligence et de la création », a   écrit Amine Zaoui qui est aussi professeur des universités spécialisé en littérature.

C’est quoi l’Accademia Ambrosiana ?

Cette académie italienne est issue de la Veneranda Biblioteca Ambrosiana de Milan. Celle-ci a été fondée par le cardinal Federico Borromeo le 7 septembre 1607 et inaugurée le 8 décembre 1609. Elle était l’une des premières bibliothèques ouvertes librement au public. L’Accademia Ambrosiana a été conçue comme un centre d’études et de culture. La mission des Académiciennes et Académiciens de cette institution est de promouvoir le dialogue interculturel par le biais de conférences internationales – les dies academici annuels – de publications et d’échanges qui visent à constituer une communauté scientifique de niveau international.

Biographie 

Intellectuelle de premier plan dans la recherche sur la civilisation amazighe, Tassadit Yacine. Elle a fait ses premiers pas au côté de Mouloud Mammeri dans la revue Awal et au travers de deux publications majeures : Poésie berbère et identité : Qasi Udifella héraut des At Sidi Braham et l’Izli ou l’amour changé en kabyle ».

- Advertisement -

Tassadit Yacine-Titouh est née en 1949, à Métchik (Bedjaïa). Après avoir étudié et enseigné à l’Université d’Alger la langue et les littératures espagnoles, elle est venue en 1980 préparer un doctorat d’anthropologie à Paris où elle est devenue directrice d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et membre du Laboratoire d’anthropologie sociale du Collège de France. Auteur de nombreux livres et articles, elle dirige la revue d’études berbères Awal (La Parole), qu’elle a fondée à Paris en 1985 avec l’anthropologue algérien Mouloud Mammeri et le soutien du sociologue Pierre Bourdieu.

Elle a assuré plusieurs séminaires notamment à l’Orientali (Napoli), au CRASC à Oran (Algérie) et à l’université de Bejaia (Kabylie). Elle est aussi membre de rédaction des Cahiers de la Méditerranée (Barcelone), Horizon Maghrébin (Toulouse) et la revue Insaniyat (Oran). En 1985, Tassadit Yacine fonde avec l’écrivain kabyle et chercheur engagé dans la défense de la culture amazighe, Mouloud Mammeri, la revue d’études berbères Awal.

Auteure prolifique, elle s’intéressait de près à l’approche philosophique et à la lecture critique de l’Islam de Mohamed Arkoun, son directeur de thèse. Lors de cette évènement, l’anthropologue kabyle a animé une conférence sur le thème « Féminité, modes de résistances et subjectivité dans le monde kabyle (XIX-XXe siècles) ».

Bibliographie

En plus de ses nombreux articles, Tassadit Yacine a publié plusieurs ouvrages :

1987 – Poésie berbère et identité : Qasi Udifella héraut des At Sidi Braham, Paris, Maison des sciences de l’homme, préface de Mouloud Mammeri.

1987 – L’Izli ou l’amour chanté en kabyle, Préface de Pierre Bourdieu, Paris, MSH – (ISBN 273510253X).

1989 – Aït Menguellet chante… Chansons berbères contemporaines, Paris, La Découverte – (ISBN 2707118877). Préface de Kateb Yacine.

1992 – Les Kabyles. Éléments pour la compréhension de l’identité berbère en Algérie, Paris, GDM – (ISBN 2-906589-13-6).

1992 – Amour, phantasmes et sociétés en Afrique du Nord et au Sahara, Paris, L’Harmattan – (ISBN 2738417620).

1993 – Les voleurs de feu, Paris, La Découverte – (ISBN 2707122890).

1995 – Chérif Kheddam ou l’amour de l’art, Paris, La Découverte- (ISBN 2707124192).

1995 – Piège ou le combat d’une femme algérienne : Essai d’anthropologie de la souffrance, Paris, Awal/Publisud – (ISBN 2866007581).

1996 – Nuara. Quaderno poetico di una donna cabila (éd. italienne par les soins de Domenico Canciani), Edizioni Lavoro – (ISBN 978-8879107181)

2001 – Chacal ou la ruse des dominés, Paris, La Découverte

2011 Sciacallo. Sociologia dell’astuzia e del dominio (éd. italienne par les soins de Clelia Castellano), Roma, Aracne

2003 – Jean Amrouche, l’éternel exilé. Antologia di testi (1939 – 1950), Parigi, Éditions Awal-IBIS Press

2006 – Si tu m’aimes, guéris moi : études d’ethnologie des affects en Kabylie, Paris, Maison des sciences de l’homme –

2008 – Pierre Bourdieu, Esquisses algériennes, textes édités et présentés par Tassadit Yacine, Paris, Seuil

2009 – Jean El Mouhoub Amrouche, Journal (1928-1962), texte édité par Tassadit Yacine Titouh, Paris, Non-Lieu

2011 Le retour de Jugurtha. Amrouche dans la lutte : du racisme de la colonisation, Tizi Ouzou, Passerelles Éditions.

 

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents