29 mai 2024
spot_img
AccueilChroniqueTebboune-Chengriha : deux fois 77 ans et de l’oppression en mentant

Tebboune-Chengriha : deux fois 77 ans et de l’oppression en mentant

Tebboune Chanegriha

À eux deux, nos valeureux dirigeants cumulent 154 ans d’âge et autant d’ambitions. Des ambitions de galopins ! Quel genre de fortifiants ravigotent ainsi nos vieux dirigeants ?

Cette répression tous azimuts qui s’abat sur le peuple algérien depuis que Tebboune a été intronisé par Gaïd Salah nous force à nous poser quelques questions liées au fait que nos deux dictateurs semblent dopés par un genre particulier d’énergisant.

Partout sur la Planète -en France, des spots publicitaires la dénoncent régulièrement- la maltraitance des personnes âgées par des proches, plus jeunes ou plus robustes, semble prendre des allures de calamité générale. Un fléau que le peu d’humanisme qui subsiste encore dans ce monde qui s’emballe et déborde de toutes sortes de dérapages contrôlés par les nouvelles technologies, se donne l’objectif de réduire, à défaut de pouvoir l’éradiquer.

Des drames qui se propagent au sein de cellules familiales « label XXIe siècle » formatées à un monde de plus en plus méconnaissable pour nos générations qui ont vécu l’Humain, avec le grand H qui lui sied. C’était aux temps lointains de l’histoire de l’Homo sapiens.

- Advertisement -

Une Histoire qui prend, sous l’angle de rétrospection calé sur le Smartphone, des contours d’anecdotes préhistoriques, pour ceux qui ont vécu l’époque Flower-Power où le slogan «faites l’amour, pas la guerre ! » soufflait gaiement sur la Planète, de son épicentre, à San-Francisco, pour se propager jusqu’aux petites ruelles de la Casbah et les grands boulevards d’Alger et être amplifié par la voix d’El-Hadj El-Anka (le Cardinal de la chanson chaâbi algéroise, décédé en même temps que Boumediene. La mort du dictateur avait fait de l’ombre à sa disparition) !

À l’opposé, ce que vit l’Algérie avec Tebboune et Chanegriha est d’une singularité à défier toute logique de l’Histoire des hommes. Un pays où deux vieux dirigeants de 77 balais malmènent toute une jeunesse est à inscrire en exemple d’exploit que l’Histoire n’a pas encore attribué. Ni Hitler, ni Mao, ni Mussolini, ni Pinochet ou tout autre « dictatouri » …ne peut surenchérir sur l’exploit de ces deux dictateurs qui se croient investis d’une mission supérieure. Celle de contrecarrer le rêve de liberté de 42 millions d’Amazighs pacifiques décidés à en découdre avec la supercherie de ces colons obnubilés par la cause d’Arabie, et qui s’accrochent aveuglément au trône, comme si, par leurs Cieux, le pays était estampillé « colonie à ne jamais libérer ».

À 77 ans, malmener des millions de juvéniles frétillants d’espoir, de futur et de vie, et dont la moyenne d’âge ne dépasse pas 30 ans, c’est battre toutes les prouesses de maltraitance répertoriées sur la planète Terre ! Ce ne sont pas les inventaires du Guinness des records qui le contesteraient.

On ne sait pas trop pour les nombreux R’boub qui ont indûment dirigé l’Algérie, mais force est de constater que nos deux apprentis-dictateurs semblent avoir hérité d’une génétique de type pharaonique. Bouteflika ne rêvait-il pas de mourir sur le trône et que ses obsèques soient encore plus grandioses que celles des rois, des reines et des fakhamats qui l’ont précédé ?

Tebboune et Chanegriha totalisent à eux seuls un laps de temps vécu sur Terre qui s’étale allègrement sur un siècle et demi ! De quoi faire exploser le Guinness-book de tous les records insolites ! Pour autant, ils ne donnent aucun signe d’essoufflement sur le terrain de l’ambition, bien au contraire, ils en demandent encore les gredins ! tant ils donnent l’impression que réussir d’autres exploits, affronter d’autres challenges (pas toujours conventionnels, c’est certain) font partie de leurs grands projets d’Avenir, avec un grand A, pendant que nos jeunes en sont réduits à braver toutes sortes de dangers pour échapper à cet étau de malveillance qui les oppresse et les malmène en permanence.

Depuis 1962, les clans qui se succèdent s’entêtent à tout confisquer, pour le bonheur exclusif de leurs « kamums » (tronches) et des leurs ! à tel point que, de desseins, d’ambitions et de perspectives, il ne subsiste plus la moindre miette à consommer par une jeunesse spoliée de son propre avenir ! Les insatiables ploutocrates ont tout englouti !  C’est à croire qu’ils ont signé un pacte avec Lucifer pour ainsi s’obstiner à ne pas passer le flambeau à ces nouvelles générations qu’ils étouffent et vouent sans vergogne à un quotidien d’enfer !

Quels comportements contre-natures ! Quelle philosophie de vie diamétralement opposée aux règles qui prévalent sur la planète depuis que le monde est monde !  Quel affront porté à ces codes de transmissions génétiques qui veulent que quand les anciens se meurent, c’est pour céder la place aux nouveaux ; végétaux, animaux terrestres, petits ou gros poissons, tous sont programmés pour périr et laisser resplendir une sève fraîche, seule à même de garantir de nouvelles aurores au Vivant, sous toutes ses formes !

En s’accrochant ainsi aux brides d’un avenir destiné aux plus jeunes, Tebboune et Chanegriha ne sont-ils pas en train de braver dame nature en allant à contrecourant de codes élaborés depuis des centaines de millions d’années ?

Ah ! si nous pouvions ordonner à leur encontre quelques châtiments à la mesure de leurs délits de « h’na imout Kaci » ! Je vois bien, lors d’un prochain rassemblement de « k’makam», tous ces indéboulonnables FLiN-tox parachutés en plein Sahara, à 500 kms d’Alger et de Tamanrasset, avec pour unique provisions de survie, quelques dates sèches et une gourde d’eau puisée de « bier-zemzem » ! Nous verrions alors quels genres de complots ils seraient capables d’ourdir pour que quelconque divinité vienne à leur secours pour les extraire de l’enfer du désert et racheter leurs innombrables péchés !

Ah ! si nos vœux délirants pouvaient juste une fois, rien qu’une fois, s’exaucer !

Quelle fin pour ce cauchemar sans fin ?

Quand sonnera enfin le glas pour ces héritiers des imposteurs de 1962 qui s’arrogent tous les droits, tout en croyant que le repos éternel auprès d’Allah les sauvera de ces démons enchaînés à leur sadisme envers un peuple qui ne réclame rien d’autre que de vivre en liberté sur des lopins de terre que moult conquérants lui ont confisqués ?

Kacem Madani

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents