30 novembre 2022
spot_img
AccueilCommuniqué23 juillet 1961 (Metz) : 60 ans après, le travail de mémoire continue

23 juillet 1961 (Metz) : 60 ans après, le travail de mémoire continue

HOMMAGE

23 juillet 1961 (Metz) : 60 ans après, le travail de mémoire continue

L’association Collectif Juillet 1961 rend hommage aux victimes de la nuit du 23 et 24 juillet 1961 à Metz.

Il y a soixante ans, dans la nuit du 23 juillet au 24 juillet 1961, la ville de Metz a été le théâtre d’un épisode sanglant et pourtant méconnu de la guerre d’Algérie.

Pendant toute une nuit et une journée, 400 paras du 1er Régiment de chasseurs parachutistes (1er RCP), stationné à Metz, mènent une véritable « chasse à l’homme », depuis la gare Sncf jusqu’au quartier du Pontiffroy, visant les Algériens qui y vivaient en grand nombre. Officiellement, le bilan est de quatre morts et 27 blessés ; les victimes seraient bien plus nombreuses selon les multiples témoins de l’époque.

À l’origine de cette expédition punitive du 1er RCP, une rixe intervenue dans la soirée du 23 juillet au dancing le Trianon, à Montigny-lès-Metz, qui a opposé une quinzaine de paras à des clients algériens. Quatre personnes sont tuées. Outre les nombreuses victimes, un marchand ambulant est molesté et jeté dans la Moselle, au pont Saint-Georges.

- Advertisement -

Le Collectif Juillet 1961 rendra hommage les 23 et 24 juillet à la mémoire des victimes de cette nuit meurtrière, appelée « nuit des paras », à Metz :

Le vendredi 23 juillet :

  • 17h30 dépôt d’une gerbe à Montigny-lès-Metz, devant l’ancien dancing Le Trianon, 39, rue de Pont-à-Mousson.

Début d’une déambulation artistique avec lectures de dialogues de Didier Doumergue mettant en scène les acteurs de ces évènements tragiques. 

Première lecture, devant l’ex-Trianon ; Deuxième lecture, sur le parvis de la gare de Metz ; Troisième lecture, sur le Pont-Saint-Georges.

  • 19h dépôt d’une gerbe et dévoilement d’une plaque commémorative provisoire au pont Saint-Georges.

Le samedi 24 juillet :

  • 18h – Salle Capitulaire des Récollets :

Rencontre et dialogue avec Raphaëlle Branche, historienne, autour de son livre
« Papa qu’as-tu fait en Algérie ? »

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

La corruption en Algérie : « Le sorcier ne se guérit pas lui-même de ses maux »

La corruption a gagné du terrain dans de nombreux pays du tiers monde. Parmi les facteurs qui facilitent la corruption, on peut citer au...

Les plus populaires

Commentaires récents