7 février 2023
spot_img
AccueilCommuniqué4 ONG solidaires d'Ihsane El Kadi

4 ONG solidaires d’Ihsane El Kadi

El Kadi Ihsane

Les organisations signataires de cette déclaration sont  extrêmement choquées et préoccupées par l’arrestation du journaliste Ihsane El Kadi et de la mise sous scellés des locaux d’Interface Médias SPA, siège de rédaction de Radio M et de Maghreb Emergent.

En effet, selon sa famille, le journaliste Ihsane El Kadi a été arrêté chez lui (Zemmouri, wilaya de Boumerdes) la nuit du 23 au 24 décembre vers 00h30 par des agents en civil relevant de la DGSI.
Il aurait été conduit à la caserne Antar à Alger. Quelques heures après, des agents en civil ramènent Ihsane, les mains menottées, au siège de Radio M et Maghreb Emergent. Ils perquisitionnent les lieux, confisquent le matériel informatique, radiophonique, ainsi que des caméras. Ils mettent sous scellés le siège.
Le 25 décembre, Ihsane El Kadi communique avec sa famille et les informe qu’une procédure judiciaire est lancée contre lui et la société qu’il dirige, Interface Médias SPA.
Pour rappel, Ihsane El Kadi a fait objet de plusieurs poursuites judiciaires à cause de ses écrits ou ses positions, dont certaines sont toujours en cours. Ce que paye Ihsane El Kadi et son équipe c’est le fait de maintenir une presse libre et contradictoire.
Les organisations signataires dénoncent l’arrestation du journaliste Ihsane El Kadi et la fermeture des locaux des médias Radio M et Maghreb Emergent. C’est une attaque manifeste contre la liberté de la presse. Cette énième attaque reflète une dérive autoritaire et la volonté des autorités à en finir avec la liberté de la presse, le libre débat et de toute forme de contestation ou d’opposition.
Les organisations signataires qui alertent l’opinion nationale et internationale sur la  dégradation de la situation des libertés et des droits de l’Homme en Algérie, rappellent que l’Etat algérien est partie prenante du Pacte international des droits civils et politique, dont il doit respecter ses principes en toutes circonstances.
Elles expriment  toute leur solidarité à Ihsane El Kadi et aux journalistes et salariés de Radio M et Maghreb Emergent. Elle demande l’arrêt des poursuites  contre la radio et le journaliste Ihsane El Kadi, ainsi que la libération inconditionnelle de ce dernier.
Fait le 25 décembre 2022.
Les organisations signataires :
– LADDH,
– Riposte Internationale,
– SNAPAP,
– CGATA.
ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Quand les salaires prennent l’escalier les prix empruntent l’ascenseur

D'une manière générale, un système économique se définit généralement selon deux pôles : ou bien, on se réfère aux besoins des individus, c'est-à-dire est...

Les plus populaires

Commentaires récents