29 septembre 2022
spot_img
AccueilCommuniqué45 harragas interceptés en 24 heures au large des côtes d'Oran

45 harragas interceptés en 24 heures au large des côtes d’Oran

IMMIGRATION

45 harragas interceptés en 24 heures au large des côtes d’Oran

Onze candidats à l’émigration clandestine, ont été interceptés, jeudi, au nord-ouest de Cap Falcon (Aïn El Turck), par les unités du groupement territorial des garde-côtes d’Oran, a-t-on appris, auprès de la cellule de communication de ce corps de sécurité. C’est la deuxième opération en moins de 24 heures à Oran.

Les 11 candidats à l’émigration clandestine ont tenté leur aventure en mer, à bord d’une embarcation pneumatique avant leur interception, jeudi, à 2h50, à 4 miles, au nord-ouest de Cap Falcon, par une patrouille des garde-côtes, a-t-on précisé. Ce groupe a pris son départ, à partir d’une des plages d’Aïn El Turck.

Dans la journée de mercredi, les unités du groupement territorial des gardes-côtes d’Oran ont mis en échec une tentative d’émigration clandestine de 34 « harragas », dans deux opérations distinctes, a révélé la cellule de communication de ce corps de sécurité.

Le premier groupe, formé de 15 personnes dont deux femmes et un bébé de 4 mois, a tenté de rejoindre les rives espagnoles à bord d’une embarcation pneumatique, avant d’être intercepté à 02h45 à 8 miles au nord de Cap Aiguille, dans la daïra d’Oran, a expliqué la même source.

- Advertisement -

Le second groupe, constitué de 19 personnes dont trois de nationalité étrangère, a pris le départ à bord d’une embarcation pneumatique avant d’être intercepté à 8 heures du matin à 5 miles au nord de Cap Falcon (Aïn El Turck).

Ces 34 candidats à l’émigration clandestine ont été remis, après les procédures d’usage, aux services de la Gendarmerie nationale pour être présentés à la justice, a-t-on indiqué.

Auteur
APS

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Boualem Sansal reçu à l’Académie des Sciences d’Outre-mer

L’écrivain Boualem Sansal est désormais membre associé de l’Académie des Sciences d’Outre-mer dont le siège est situé rue La Pérouse à Paris. Son installation, effectuée...

Les plus populaires

Commentaires récents