https://linebetslots.com/en/mobile
4 mars 2024
spot_img
AccueilMonde54% des Français contre l'accueil de migrants en France

54% des Français contre l’accueil de migrants en France

Sondage

54% des Français contre l’accueil de migrants en France

Une majorité de Français (54%) est opposée à l’accueil par la France d’une partie des migrants recueillis en Méditerranée, selon un sondage Ifop pour Atlantico publié samedi. 

Pour des raisons purement électorales et aussi pour dissuader les Français de s’intéresser à la manière avec laquelle leurs intérêts sont administrées, on leur bourre le mou avec une histoire à dormir debout. « Toute la planète miséreuse voudrait envahir leur paradis !» et le pauvre Rocard est à chaque fois sollicité pour créditer cette thèse qui circule sur toutes les rives de la Seine.

A l’exception d’illuminés un peu idiots (qui distinguent à peu près Molière d’un pot de yaourt et qui jactent français un peu mieux que Khalti Malika) et qui s’imaginent que la France est prête à leur ouvrir les bras, la plupart des réfugiés ne veulent surtout pas aller en France (le Sénat s’en d’ailleurs préoccupé il y a quelques mois, à propos de l’image très dégradée de la France dans le monde et en particulier au Proche-Orient, où la langue française est en voie de disparition).

- Advertisement -

1.- Bien des réfugiés ne veulent pas se noyer en Méditerranée et veulent d’abord rester chez eux. Ils souhaitent que les Occidentaux arrêtent de les bombarder et de détruire leurs villes, leurs pays et leur environnement.

2.- La plupart d’entre eux ne sont pas des miséreux. L’Allemagne et quelques autres ont très bien compris qu’il s’agit de personnes instruites et qualifiées que les pays d’accueil n’ont pas payé pour les former. Le niveau d’instruction moyen à conditions similaires est supérieur à celui des pays d’accueil.

En témoigne la dépêche ci-dessous.

Allemagne: hausse du nombre de migrants ayant trouvé un emploi

Un nombre croissant de migrants trouvent des emplois en Allemagne, selon des données statistiques publiées mardi qui viennent conforter la position des partisans de la chancelière Angela Merkel critiquée pour sa politique libérale à l’égard des réfugiés en 2015.

Les chiffres montrent également que les entreprises allemandes ont réussi à attirer plus d’apprentis dans les programmes de formation en raison d’une hausse des demandes déposées par des réfugiés originaires d’Afghanistan et de Syrie.

Le nombre de migrants originaires de huit pays représentant le plus grand nombre de demandeurs d’asile disposant d’un emploi est passé de plus de 100.000 à 306.574 en mai par rapport au même mois l’an passé, selon les données du Bureau du travail.

Parmi ceux-ci, environ trois quarts ont un contrat de travail et cotisent à taux plein aux programmes de sécurité sociale, précise le Bureau du travail. 

3.- Et s’ils veulent vraiment émigrer, c’est plutôt pour la Grande Bretagne, l’Europe germanique ou pour la Scandinavie qu’ils manifestent leurs souhaits.

Et si un jour (on peut toujours rêver) les médias occidentaux, en l’occurrence français, se décidaient à correctement informer leurs concitoyens ?

Dire que nos pays sur ce versant-ci du monde sont un havre de prospérité, de justice et de démocratie… Djeha ne va évidemment pas jusque-là. Personne ne le croirait.

Djeha

Auteur
Djeha/Reuters

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici