26 septembre 2022
spot_img
AccueilCommuniquéLe président du Conseil européen à Alger pour parler énergie

Le président du Conseil européen à Alger pour parler énergie

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a indiqué lundi que l’Algérie était un partenaire fiable en matière d’énergie, tout en soulignant la nécessite de réviser l’Accord d’association entre l’Algérie et l’Union européenne (UE) en identifiant les priorités conjointes, dans l’intérêt mutuel des deux parties.

La guerre en Ukraine et ses conséquences sur l’énergie fait courir les Européens. Lesquels, depuis, se rappellent des possibilités que puisse offrir l’Algérie en approvisionnement en gaz.

Charles Michel, le président du Conseil européen a emboîté le pas à Emmanuel Macron. Il vient parler énergie pour tout les membres de l’UE. « Nous avons considéré que dans les circonstances internationales que l’on connait, la coopération énergétique est évidemment essentielle, et nous voyons dans l’Algérie un partenaire fiable, loyal et engagé », a déclaré à la presse M. Michel, à l’issue de l’audience que lui a accordée le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

Le président du Conseil européen a dit avoir eu un entretien « extrêmement fructueux, tourné vers l’avenir » avec Tebboune, relevant que les deux parties « partagent une ambition commune de donner un nouvel élan à la qualité des relations entre l’Algérie et l’UE ».

« Nous avons considéré que l’Accord d’association est un cadre devant donner lieu à des améliorations avec la volonté, de part et d’autre, d’identifier les priorités conjointes dans l’intérêt mutuel », a-t-il ajouté.

- Advertisement -

Le responsable européen a, en outre, souligné que l’Algérie et l’UE ont « une ambition commune pour la stabilité, la sécurité et la prospérité ».

« C’est une réunion qui est fructueuse, c’est une réunion qui a été utile et je suis extrêmement optimiste que, au départ des valeurs qui sont partagées par l’Union européenne, en respectant les ambitions et les priorités de l’Algérie, on puisse réaliser plus fortement encore, de manière plus déterminée encore, ce souhait de développer un partenariat qui débouche sur des résultats concrets et tangibles pour les citoyens de part et d’autre », a déclaré Charles Michel.

Charles Michel s’est dit également « extrêmement optimiste » de développer « plus fortement et de manière plus déterminée, un partenariat qui débouche sur des résultats concrets et tangibles pour les citoyens » de l’Algérie et de l’Union européenne.

L.M/APS

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

L’avant-projet de la Loi de finances 2023 examiné par le gouvernement

Le gouvernement a examiné, mercredi, lors de sa réunion hebdomadaire, présidée par le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, un avant-projet de la Loi de Finances...

Les plus populaires

Commentaires récents