15 avril 2024
spot_img
AccueilChroniqueAbane Ramdane sur la façade de la mairie de Larbaa-Nath-Iraten  !

Abane Ramdane sur la façade de la mairie de Larbaa-Nath-Iraten  !

Ce 19 mars 2019, la ville se réapproprie ses héros

Abane Ramdane sur la façade de la mairie de Larbaa-Nath-Iraten  !

Quelle grande émotion d’apprendre que la jeunesse de Larbaa-Nath-Irathen ( 20 km à l’est de Tizi-Ouzou), mon Grand petit-berceau, n’est pas en manque d’idées pour se mobiliser et se réapproprier l’Histoire de ses aînés ! Une Histoire confisquée depuis 1962, par la bande de crapules que l’on sait !

Ce 19 mars, au petit matin, c’est le portrait de Abane Ramdane qui a été déployé, en toute majesté, sur la façade de la mairie. Ce geste revêt une symbolique double : celle d’un hommage au père de la révolution, et l’effondrement de l’héritage laissé par Sidi-Saïd, l’inénarrable patron du syndicat FLiNtox.

Il me revient à la mémoire que dès les premières années de l’indépendance, le nom de ce triste personnage circulait souvent parmi nous, les petits écoliers : je me souviens, comme si c’était hier, avoir surpris un échange entre adultes, disant de lui « Ou’n’azrara an’ssi ighdabiwne aghioul agui n’lmir» (On ne sait pas d’où il sort ce bourricot de maire).

À ce propos, dans notre innocence de petits montagnards, nous étions convaincus que la chanson de Slimane Azem « ana mir wa enta mir, ech’koune issoug lehmir » avait été composée spécialement pour ce crétin !

- Advertisement -

Non seulement, nos jeunes s’attèlent à réhabiliter l’Histoire, mais ils exigent, en toute clairvoyance, que la phrase « tombé au champ d’honneur », consacrée à Abane Ramdane par les FLiNtox, soit remplacée par « assassiné par ses frères d’armes » !

Quoi de plus naturel, en somme ?

Un homme à l’agonie ne sait que donner des coups de désespoir, croyant pouvoir retarder son heure ! Des coups bas, comme ceux qu’il nous sert depuis 57 ans, le clan au sommet en prépare certainement ! Mais de tels gestes forts nous poussent à croire que désormais, la FLiNtoxerie D’Aek-El-Mali entame un voyage irréversible pour occuper la poubelle de l’Histoire du pays !

Bravo à nos jeunes de LNI ! Et merci de rendre à vos aînés fierté et dignité malmenées !

Auteur
Kacem Madani

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Rencontre avec le comédien chanteur Sadek Yousfi

Sadek Yousfi fait partie de cette belle jeunesse algérienne, kabyle, émergente, une nouvelle génération d’artistes doués et passionnés qui remplissent la scène artistique par...

Les derniers articles

Commentaires récents