30 septembre 2022
spot_img
AccueilIdéeAbdelaziz Bouteflika, l’homme aux ambitions démesurées

Abdelaziz Bouteflika, l’homme aux ambitions démesurées

Imbroglio

Abdelaziz Bouteflika, l’homme aux ambitions démesurées

Que veut Abdelaziz Bouteflika ? Telle est la question que se posent nombre d’Algériens, qui ne voient manifestement pas où le chef de l’Etat veut en venir avec son attitude qui frise l’indécence.

Il ne parle pas à ses compatriotes, ne peut pas accueillir ses homologues à l’aéroport, les conseils des ministres qu’il a présidés ces dernières années se comptent sur les doigts d’une seule main, mais il gouverne. Mieux encore, il veut rempiler pour un cinquième mandat, du moins il n’a pas renoncé à ce projet fou.

C’est de bonne guerre, comme dirait l’autre, parce que l’homme n’a jamais fait mystère de ses ambitions ; il l’a même avoué publiquement, il ne sait faire que cela : être au pouvoir et nulle part ailleurs. Ce qui est dramatique, par contre, c’est que rien ni personne ne semble être en mesure de mettre fin à cette comédie, pour ne pas dire tragédie.

- Advertisement -

En effet, ceux qui peuvent changer le cours des choses ne le font pas, parce qu’ils n’oseront jamais scier la branche sur laquelle ils sont confortablement assis. Quant aux amateurs du changement, ils n’ont pas les moyens de leur politique, tout simplement.

Du coup, ce sont donc les adeptes du statu quo qui sont favoris pour gagner cette bataille mais pas la guerre contre le sous-développement. Ce n’est tout même pas un chef de l’Etat impotent et son équipe constituée de laudateurs intéressés qui pourront créer la surprise avant 2024.

En attendant de voir plus clair, suivons alors avec délectation cet imbroglio monté de toutes pièces, chanceux que nous sommes de pouvoir vivre des péripéties uniques au monde. D’ailleurs, Djamel Ould Abbès est bien parti pour décrocher le prix du rôle le plus drôle.

Tout le monde reste toutefois suspendu aux lèvres du chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, qui prend un malin plaisir à faire durer le suspense sur le cinquième mandat, mais qui finira par rempiler. Il n’a pas le choix, ou presque. Nous vous l’avions dit, l’homme a des ambitions démesurées.

 

Auteur
Ahcen Bettahar

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Abdoulaye Maïga : « La France arme les terroristes »

Lors de l'avant-dernière journée de la 77e Assemblée générale des Nations unies, le premier ministre malien Abdoulaye Maïga a accusé la France d'armer les...

Les plus populaires

Commentaires récents