https://linebetslots.com/en/mobile
4 mars 2024
spot_img
Accueil360°Affaire du foncier à Melbou : la population gronde et passe d'armes...

Affaire du foncier à Melbou : la population gronde et passe d’armes entre RCD et FFS

Bejaia

Affaire du foncier à Melbou : la population gronde et passe d’armes entre RCD et FFS

Les citoyens de la station balnéaire Melbou (Bejaia) ont procédé, mardi matin, à la fermeture de la route nationale 43 reliant Bejaia à Jijel, au niveau du pont de Tikhribine. La raison de cette poussée de colère ? Une affaire de foncier.

D’après notre source locale, il s’agit de « Saïd Boukandoul, patron d’un cabaret à même le pont Tikhribine, qui a défié toutes les autorités en squattant des centaines d’hectares appartenant au Service des forêts ».

« Il a agi avec la complicité de la justice qui est aux ordres et certains élus corrompu », a dénoncé haut et fort le député. Notre source nous confirme aussi que ce patron continue tranquillement sa « construction illicite entourée d’un mur de clôture d’un terrain qui n’est forcément pas à lui », indique notre informateur.

- Advertisement -

Les protestataires, après maintes requêtes, marches et sit-in, sont revenus donc à la charge. Ils ont installé des barricades et des pneus brulès sur la RN 43, paralysant toute circulation routière jusqu’à la corniche. Les protestataires dénoncent ainsi « le silence complice des autorités ».

« Said Boukendoul continue de construire une clôture d’un terrain qui ne lui appartient pas. Les autorités corrompues regardent ! », témoigne un protestataire.

La route n’a été rouverte à la circulation qu’après l’intervention d’un représentant de l’Apw de Bejaia, M. Derguini, venu négocier avec les manifestants. Le maire de Melbou a organisé, mercredi 16 mai, une réunion d’urgence avec la population à la bibliothèque de Melbou, apprend on aussi auprès des responsables locaux.

On évoque localement un bras de fer entre le maire et le député Chafaa Bouaiche ? Le député du FFS Chafaa Bouaiche a beaucoup tiré sur les autorités locales (de tendance RCD) les accusant d’être des «complices» dans cette affaire de foncier. La réponse de ces derniers n’a pas tardé. Sur la page Facebook la « cellule de communication de Melbou » reproche au député de « s’attaquer à l’APC et critiquer sa gestion ».

« Le maire de Melbou m’a reproché le fait d’avoir critiqué son APC dans l’affaire de la dilapidation du foncier par Said Boukandoul. C’était en présence de quelques élus et du wali de Béjaia », infirme Bouaiche. qui ajoute : « J’ai expliqué à Monsieur le Maire que je n’ai à aucun moment parlé de l’APC ni des élus, mais juste de Said Boukandoul qui s’est accaparé des dizaines d’hectares à Melbou ».

Chafaa Bouaiche continue à dévoiler certains faits. Il dit assumer ses publications. « J’ai été choqué par la réponse de M. Benkhalfoune (maire de Melbou NDLR), quant à la question du foncier. Devant le wali, qui lui demande d’ailleurs d’appliquer la loi, il ose déclarer que les terrains en question appartiennent à Said Boukandoul qui détient un certificat de possession (CP). Il dit aussi qu’il n’a pas le droit de passer à la démolition », écrit Chafaa Bouaiche sur son mur Facebook.

Le RCD dément ces propos. M. Boudraa, membre du Rassemblement pour la culture et la démocratie, ayant assisté à la réunion de travail à l’APW, a tenu à démentir les propos du député Chafaa Bouaiche (FFS). D’après ce dernier, l’échange à eu lieu « au premier étage de la wilaya. Etaient présents, Chafaa Bouaiche, Yazid Benkhalfoune ( maire de Melbou) et moi-même, à aucun moment et je dis bien à aucun, le wali n’était présent ni a pris part à cet échange ».

Il continue et tente d’éclairer un tant soit peu les choses. « Le maire avait dit que l’arrêté de démolition est signé et prêt mais seulement pour une partie du mur construit illicitement par Saïd Boukandoul, car l’autre partie de ce même mur dispose d’un CP (certificat de possession) et qu’il faudrait aller en justice pour l’annuler et que ce même CP avait été octroyé par l’ancien maire FFS de la localité ».

Nous notons que lors de l’attribution dudit CP l’APC de Melbou était dirigée par le Front des forces socialistes à sa tête Guendoul Madjid (proche de la famille Boukandoul). Aucune action n’a été menée, à l’époque. Ainsi, pour ce cadre du RCD, c’est l’édile communal de Melbou qui a initié cette opération de démolition.

M. Bouaiche tente de profiter de cette occasion pour gagner du terrain. « Concentrez-vous plutôt sur la dilapidation et le squatt du foncier sur la côte ouest à Saket et Tazeboujt entre autres, relevant de la commune de Bgayet que votre parti dirige, ensuite on pourra discuter du foncier de la wilaya de Bgayet », conseille M. Boudraa à l’attention de Chafaa Bouaiche. 

Auteur
Mounir Outemzabt

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici