27 novembre 2022
spot_img
AccueilCommuniquéAffaire "El Boucher" : Abdelghani Hamel et Noureddine Berrachdi acquittés

Affaire « El Boucher » : Abdelghani Hamel et Noureddine Berrachdi acquittés

JUSTICE

Affaire « El Boucher » : Abdelghani Hamel et Noureddine Berrachdi acquittés

La Cour de justice de Blida a acquitté, dimanche, l’ancien Directeur général de la sûreté nationale (DGSN), Abdelghani Hamel et l’ancien chef de sûreté de la wilaya d’Alger, Noureddine Berrachedi, dans l’affaire d’abus de fonction.

La tentaculaire affaire El Boucher continue de faire pschiit. De la cascade de révélations sur l’implication de nombreuses huiles du régime, il ne reste presque que le premier concerné.

Après avoir acquitté Khaled Tebboune, fils du chef de l’Etat, en février 2020, la présidente de l’audience a prononcé un acquittement pour Hamel et Berrachedi en leur présence, et ce dans l’affaire d’abus de fonction.

Il s’agit du verdict définitif après l’appel introduit auprès de la Cour suprême qui a accordé le pourvoi en cassation et renvoyé l’affaire auprès de la Cour de Blida.

- Advertisement -

Le parquet général près la Cour de Blida a requis, dimanche, une peine de 7 ans de prison ferme contre les deux accusés, assortie d’une amende de 500 000 DA et subsidiairement la confirmation de la précédente peine en appel les condamnant à une peine de 4 ans de prison ferme assortie d’une amende de 100 000 DA chacun.

Selon l’arrêt de renvoi, l’ancien chef de la Sûreté de wilaya d’Alger a poursuivi les investigations dans une affaire de blanchiment de fonds publics d’une valeur de 125 millions de da, et de financement de groupes terroristes, dans laquelle est accusé Kamel Chikhi, dit « El Boucher », après son renvoi devant le procureur de la République.

Lors de l’enquête, Berrachedi a demandé des informations sur les bénéficiaires de logements de promotion immobilière appartenant à Chikhi dans le but d’obtenir des noms importants, selon le procès, et ce sans commission rogatoire ce qui est contraire à la loi.

L’affaire dite « des promotions immobilières » concernait l’obtention frauduleuse de permis de construire et de diverses autorisations administratives.

Deux ans de prison avaient été requis contre Khaled Tebboune, dont le père n’avait pas de fonctions officielles au moment de son arrestation. 

Kamel Chikhi a fait fortune dans l’importation de viande -d’où son surnom « El Bouchi » (« le Boucher »)- avant de se lancer dans les années 2010 dans la promotion immobilière. Il a été arrêté en juin 2018 après la saisie, au port d’Oran (350 km à l’ouest d’Alger) de 700 kg de cocaïne dans un chargement de viande importée par ses soins.

L’enquête avait fait apparaître un réseau d’obligés tissé par M. Chikhi, accusé d’avoir acheté -contre espèces ou biens immobiliers- les faveurs de hauts fonctionnaires, magistrats, dirigeants ou généraux influents au sein du régime

Auteur
Avec agences

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Opération turque contre les Kurdes dans le nord de l’Irak et de la Syrie

L’armée turque a mené, dans la nuit du 19 au 20 novembre, des raids aériens dans le nord de l’Irak et de la Syrie....

Les plus populaires

Commentaires récents