5 octobre 2022
spot_img
AccueilCommuniquéAhmed Ouyahia : l'Algérie "regrette" mais ne condamne pas les frappes en...

Ahmed Ouyahia : l’Algérie « regrette » mais ne condamne pas les frappes en Syrie

Les Etats-Unis et leurs alliés ont frappé Damas et Homs

Ahmed Ouyahia : l’Algérie « regrette » mais ne condamne pas les frappes en Syrie

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a indiqué samedi que l’Algérie regrettait les frappes effectuées tôt ce matin par les Etats-Unis et leurs alliées en Syrie.

« L’Algérie ne peut que regretter les frappes qui se sont déroulées cette nuit en Syrie au moment où toute la communauté internationale attendait plutôt l’envoi d’une commission d’enquête pour évaluer où vérifier toutes ces informations relatives à l’usage (présumé) des armes chimiques que l’Algérie avait dénoncé », a déclaré M. Ouyahia, lors d’une conférence de presse animée au Centre international des conférences (CIC).

La réponse est sans ambiguïte puisque le premier ministre prend un trésor de précautions pour dire la position de l’Algérie sans remettre en cause la décision des Américains et leurs alliés.

- Advertisement -

Puis d’avancer : « L’Algérie est signataire de la convention contre l’usage des armes chimiques et ne sera pas un pays qui soutiendra l’usage de ce genre d’armes », a-t-il ajouté, en réponse à une question sur l’agression contre la Syrie, précisant, qu' »il fallait attendre d’abord une commission d’enquête ». « Malheureusement, ça n’a pas été le cas ».

Réitérant la position officielle de l’Algérie quant au règlement politique du conflit syrien, M. Ouhayia, a soutenu que « malheureusement, ces frappes vont encore créer une atmosphère qui ne manquera pas de peser négativement sur une dynamique de règlement politique de la crise syrienne ».

Quant conséquences de ces frappes occidentales sur la région, il a fait observer que « de toute manière, le monde arabe connaît ces derniers temps des tragédies ».

« Il serait plus sage de laisser au sommet de la Ligue arabe qui se tiendra demain à Djeddah (Arabie Saoudite) le soin aux Etats arabes de dire ce qu’ils pensent de toute cette situation », a déclaré le Premier ministre.

L’intervention militaire occidentale contre la Syrie, qualifiée dans plusieurs réactions d' »agression contre un pays souverain », n’a pas été autorisée par le Conseil de sécurité de l’ONU. La Russie y a bloqué systématiquement toutes les résolutions visant Damas.

Selon la Russie, un total de 103 missiles de croisière ont été tirés par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne, dont des missiles américains Tomahawk, et 71 d’entre eux ont été interceptées par la défense antiaérienne syrienne.

 

Auteur
Avec APS

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Le nouveau stade de Tizi-Ouzou «sera livré dans les délais »

Le Complexe sportif de Tizi-Ouzou comprenant un stade de football de 50 000 places couvertes et d'autres infrastructures annexes sera livré "dans les délais",...

Les plus populaires

Commentaires récents