3 octobre 2022
spot_img
AccueilCommuniquéAkbou ou la marche de tous les espoirs

Akbou ou la marche de tous les espoirs

DISSIDENCE CITOYENNE

Akbou ou la marche de tous les espoirs

En effet la population akboucienne est sortie en masse ce 20 ème vendredi qui coïncide avec le 5 juillet malgré un soleil de plomb pour manifester sa volonté  d’extirper le pays des griffes de tous ces corrupteurs qui l’ont réduit à zéro sur tous les plans.

Après un appel national  à l’occasion de la fête de l’indépendance du 5 Juillet, les Akbouciens sont sortis par centaines pour répondre au mot d’ordre celui qui consiste à dire non au régime militaire voulu par Gaid Salah et consorts et oui pour une deuxième république fondée sur la justice, l’égalité des chances et le pluralisme. La marche a commencé à partir de la trémie de Guendouza, point de rencontre habituel où des personnes de toutes les tranches d’âge ont marché y compris des femmes ont pris part à cette manifestations grandioses, des chants divers sont scandés par la foule tels «  Mazalagh dimazighen » en réponse aux déclarations raciste du général Gaid qui a voulu interdire les drapeaux Amazigh pour provoquer une division dangereuse si ce n’est la conscience et la perspicacité du peuple qui a compris les vissée satanique de telles manœuvres.

Ce qui caractérise la marche de vendredi c’est la présence de Cherif Mellal à la marche après avoir organisé une conférence-débat à la salle de cinéma de la ville. Il faut noter que la marche a été massive vu la venue de tous les villageois pour marquer leur historique présence à une marche pas comme toutes les autres. Il ne reste qu’une chose ‘est que les décideurs de ce pays comprennent la teneur politique de ces marches et les messages qui y émanent, le peuple revendique pacifiquement un changement voire  un départ urgent de tous les  symboles de la corruption qui sont encore en poste, le peuple reste  la source de tous les pouvoirs.

La marche s’est arrêtée à la place centrale de la ville comme d’habitude et les citoyens pleins de volonté, munis de détermination décident de ne plus lâcher prise la victoire est toute proche selon un étudiant qui a osé nous dire : « Nous n’avons aucun droit de s’arrêter là après 20 vendredis de manifestations nationales, le monde entier nous regarde, il est temps que nous savions  l’Algérie de ce labyrinthe où les Bouteflika et Ouyahia l’ont mise. La vraie indépendance est en marche, tout dépend de nous tous pour la concrétiser ». 

Auteur
Rachid Chekri

- Advertisement -

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Youcef Aouchiche : « Le FFS est fidèle à la ligne nationaliste »

Le Front des forces socialistes, né l'été 1963, pour s'opposer à la dictature du duo Ben Bella-Boumediene, a  fête ses 59 ans, ce 29...

Les plus populaires

Commentaires récents