26 novembre 2022
spot_img
AccueilIdéeAlgérie-Maroc : “des jumeaux complémentaires” pour le roi Mohammed VI

Algérie-Maroc : “des jumeaux complémentaires” pour le roi Mohammed VI

COMMENTAIRE

Algérie-Maroc : “des jumeaux complémentaires” pour le roi Mohammed VI

Le 21 juillet dernier j’ai publié sur ma page Facebook et les sites lematindalgérie.com et oumma.com un article intitulé « L’Algérie et le Maroc : de vrais ou de faux jumeaux ? » à la suite de la brusque intensification des tensions diplomatiques et médiatiques entre les deux pays. 

Dans cet écrit, j’ai appelé les deux pays à « résoudre par eux-mêmes et sans médiation étrangère le ‎problème du Sahara Occidental, à charge pour chacun de se libérer des ‎anciens prismes pour leur substituer une approche nouvelle construite sur les bienfaits communs à ‎tirer d’un avenir dessiné ensemble ». ‎

Hier, 31 juillet 2021 à 21h00, le roi Mohammed VI a adressé à la nation à l’occasion du 22e anniversaire de la Fête du Trône un discours dans lequel il a répondu à la question posée dans mon article en ces termes : « Plus que deux nations voisines, le Maroc et l’Algérie sont deux pays jumeaux qui se complètent ».

Le roi n’a pas abordé la question du Sahara occidental mais a déploré « les tensions médiatiques et diplomatiques qui agitent les relations entre le Maroc et l’Algérie… Je rassure nos frères en Algérie : vous n’aurez jamais à craindre de la malveillance de la part du Maroc qui n’est nullement un danger ou une menace pour vous… Nous considérons que la sécurité et la stabilité de l’Algérie, et la quiétude de son peuple sont organiquement liées à la sécurité et à la stabilité du Maroc. Corollairement, ce qui touche le Maroc affecte tout autant l’Algérie car les deux pays font indissolublement corps… »

- Advertisement -

Ce discours conciliant est, à mon sens, de nature à baisser la tension entre les deux pays et à faire oublier la « sortie » du représentant marocain à l’ONU au sujet de la Kabylie, en attendant que les deux chefs d’Etat décident d’ouvrir une ère nouvelle en créant une structure bilatérale ad hoc chargée de mettre à plat tous les dossiers pendants entre les deux pays, à un moment où le Maghreb connaît de nouveaux soubresauts avec la Tunisie.

Auteur
Nour-Eddine Boukrouh

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Plus de 14 quintaux de kif saisis par l’ANP à l’ouest du pays

Des tentatives d'introduction de plus de 14 quintaux de kif traité via les frontières avec le Maroc ont été mises en échec par des...

Les plus populaires

Commentaires récents