30 novembre 2022
spot_img
Accueil360°Ali Mahmoudi : "Nous perdons une moyenne de 34 000 hectares par...

Ali Mahmoudi : « Nous perdons une moyenne de 34 000 hectares par année »

ENVIRONNEMENT

Ali Mahmoudi : « Nous perdons une moyenne de 34 000 hectares par année »

La déforestation est l’une des raisons majeures du réchauffement climatique et du manque des pluies indique, Ali Mahmoudi, directeur général des forêts, qui était mardi matin l’invité de la rédaction de la Chaine 3.

À l’instar des autres pays de la planète, l’Algérie n’échappe pas à ce phénome, affirme Mr Mahmoudi ; qui précise que « nous perdons une moyenne de 34 000 hectares par année, et ce, malgré tous les efforts déployés par l’administration en matière de reconstitution du couvert ».

« On ne pourra jamais reconstituer ce qui a été perdu », regrette-t-il.

Le fait marquant aussi c’est l’avancement du désert. D’ailleurs, des instructions ont été donné par le président de la république au ministre de l’agriculture et du développement rural pour la réhabilitation du Barrage vert.

- Advertisement -

Certes, le volume des plantations a régressé par rapport à l’époque où l’opération était confiée exclusivement aux militaires durant les années 70 et 80, « mais nous continuons à planter » dit-il , en précisant que la DGF dispose d’une étude, réalisée par le Bureau national d’études pour le développement rural portant sur l’intégration du volet économique dans le cadre de cette réhabilitation, notamment à travers la plantation dans certaines poches du Barrage vert, des arbres rustiques et d’autres espèces résistantes aux conditions climatiques très arides.

Pour renforcer le processus de lutte contre les incendies de forêt, le directeur général de la Direction générale des forêts affirme que comme chaque année, les conservations des forêts organisent, en collaboration avec nos partenaires ; la Protection civile et autres représentations de la société civile, des campagnes de sensibilisation adressées au grand public. « Avec la sécheresse que connaissent plusieurs régions du pays, cette année nous devons redoubler de prudence », dit-il.

Le directeur général des forêts affirme que « nous allons avoir 80 véhicules de première intervention, ainsi que l’acquisition de 15 camions citernes ».

La DGF rehaussera, ainsi le niveau opérationnel par le déploiement de 30 colonnes mobiles d’intervention couvrant la totalité de la région du Nord du pays de manière à appuyer les wilayas les plus affectées par les incendies de forêt ; notamment Tizi-Ouzou avec 3 colonnes, Jijel, Bejaia et Bouira

En fin, l’invité fait savoir que la protection civile a reçu ; elle aussi, un renforcement d’un certain nombre d’équipement de lutte contre les incendies.

Auteur
Avec APS

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

L’extrême droite s’enracine dans le monde

Aujourd’hui l’extrême droite s’empare le plus souvent du pouvoir par la voie électorale. Les putschs des colonels grecs ou des généraux brésiliens ou argentins...

Les plus populaires

Commentaires récents