15 avril 2024
spot_img
AccueilPolitiqueAmar Saadani ou le désastre géopolitique

Amar Saadani ou le désastre géopolitique

TRIBUNE

Amar Saadani ou le désastre géopolitique

Voilà un homme qui a occupé un poste très convoité de secrétaire général du principal parti gouvernemental qui se met à vilipender la position officielle de l’Algérie en octroyant sans  contrepartie géopolitique au Maroc, la souveraineté du Sahara occidental. Il va sans dire que les propos tenus par ce politicien de bas-étage démontre l’ampleur de la catastrophe politique que subit depuis des lustres, le pays.

En effet, ce personnage public n’est pas le seul à voir une « revanche à prendre sur son propre pays ». Paradoxalement, ce sont cela même qui donnent des leçons du nationalisme qui se permettent en toute impunité de vendre le pays au plus offrant. Sans aucun discernement géopolitique, l’ancien secrétaire du FLN ne propose après tout qu’une capitulation stratégique de l’Algérie envers le voisin de l’Ouest. Il s’avère que sa position est incongrue si l’on tient compte de la position géographique du Sahara occidental en Afrique. L’écervelé ne se donne même pas le temps de réfléchir sur les enjeux géostratégiques de la face atlantico-saharienne et les opportunités qu’il propose au Maroc pour augmenter encore un peu plus son influence en Afrique de l’Ouest. En tant que renégat, importe pour lui la géographie de l’Algérie donnant accès directement au marché africain via les multiséculaires voies commerciales du Sahara. Pourtant son ancien métier dit-on de commerçant et trafiquant en tout genre lui a permis de s’enrichir illicitement doit l’aider plus que beaucoup d’autres pour comprendre l’importance des voies de communication transfrontalières pour l’économie algérienne. Alors que tout Etat se donne les moyens pour assurer sa pérennité, voilà qu’un arriviste de ce genre qui ne connait la politique que par les intrigues en cherchant peut-être une terre d’asile offre ses services de collaborateur du palais royal.

A tout voir, il ne s’agit pas d’une prise de position fortuite de la part d’un homme certes évincé de l’appareil du parti mais bel et bien d’une offre de service qu’il propose pour trouver un exil doré.

C’est le propre du renégat qui généralement ne trouve pas mieux pour se venger que de se retourner contre ses propres amis. Il va de soi qu’il s’agit d’une vraie pathologie qui gangrène la classe politique algérienne. C’est une très vieille tradition des ennemis de l’intérieur qui soit en aidant les étrangers à occuper le pays soit en cédant la terre aux envahisseurs participent directement à l’occupation du pays par les étrangers.

- Advertisement -

Pour mémoire, autant l’appel à l’aide de Barberousse que la flagornerie de Ierbas sont symptomatiques d’une situation pathologique qui a servi de prétexte à la domination étrangère. A partir de ces exemples, nous constatons que les idéologues du FLN post indépendance sont les pires ennemis de l’Algérie.

A tout va, ils font d’invraisemblables déclarations publiques qui donnent de la nausée au point que la fumigation ne peut dissiper l’odeur nauséabonde. A l’entendre, peut-être que dans un proche avenir, ce scabreux personnage dira que le Touat appartient au Maroc et que le bastion numide appartient à la Tunisie.

Sale temps pour les incrédules.

 

Auteur
Fatah Hamitouche

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents