27 janvier 2023
spot_img
AccueilMondeAmbiance de fin de règne pour le despote Robert Mugabe

Ambiance de fin de règne pour le despote Robert Mugabe

Zimbabwe

Ambiance de fin de règne pour le despote Robert Mugabe

Ce mardi matin, ambiance de fin de règne à Harare. La plupart des membres du gouvernement ont boycotté le Conseil des ministres. Il n’étaient que cinq selon les sources de RFI. Par ailleurs, l’ancien vice-président demande à son tour la démission du président Robert Mugabe.

Pour sa part, le Parlement du Zimbabwe a ouvert mardi après-midi sa séance consacrée à l’examen d’une demande de destitution du président Robert Mugabe, qui règne d’une poigne de fer sur le pays depuis trente-sept ans, a constaté un journaliste de l’AFP.

« Je considère que cette motion est recevable », a déclaré le président de l’Assemblée nationale, Jacob Mudenda, devant les élus des deux chambres parlementaires.

- Advertisement -

« Cette motion est sans précédent dans l’histoire du Zimbabwe depuis son indépendance » en 1980, a-t-il souligné.

Le parti au pouvoir au Zimbabwe, la Zanu-PF, a décidé d’enclencher une procédure de destitution contre le chef de l’Etat, qui refuse avec obstination les appels à sa démission depuis le coup de force de l’armée dans la nuit du 14 au 15 décembre.

Lors d’une réunion d’urgence dimanche, la direction de la Zanu-PF a démis M. Mugabe, 93 ans, de ses fonctions de président et exclu de ses rangs son épouse Grace Mugabe.

Dans sa résolution, la Zanu-PF accuse Robert Mugabe « d’avoir autorisé sa femme à usurper des pouvoirs » et de « ne plus être en capacité physique d’assurer son rôle ».

Selon l’article 97 de la Constitution zimbabwéenne, l’Assemblée nationale et le Sénat peuvent engager à la majorité simple une procédure de révocation du président.

Une commission d’enquête est alors formée pour rédiger une résolution de destitution, qui doit être approuvée à la majorité des deux-tiers.
 

Auteur
AFP/RFI

 




ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Washington désigne le groupe paramilitaire russe Wagner comme une organisation criminelle

Le groupe paramilitaire privé russe Wagner a été désigné par les Etats-Unis comme organisation criminelle internationale. C’est la décision prise à Washington en réaction...

Les plus populaires

Commentaires récents