16 juin 2024
spot_img
AccueilPolitiqueAprès 17 ans de travaux, l'autoroute Est-Ouest enfin terminée

Après 17 ans de travaux, l’autoroute Est-Ouest enfin terminée

 

Les autorités claironnent que l’autoroute est-ouest est achevée. Et pourtant, il n’y a pas de quoi pavoiser !

L’autoroute la plus chère au monde et dont la durée de réalisation aura été aussi la plus longue semble finie, selon les autorités. Comme tous ses grands projets, Bouteflika l’a commencée, Tebboune l’a achevée.

L’autoroute Est-Ouest porte désormais bien son nom car elle va vraiment jusqu’à l’ouest du pays. Un dernier tronçon d’environ 80 kilomètres, allant jusqu’à la frontière avec la Tunisie, a été inaugurée samedi 12 août par le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, selon l’agence officielle APS. L’aboutissement d’un projet aux multiples rebondissements.

Cette autoroute parallèle à la côte méditerrannéenne revêt, selon le Premier ministre algérien cité par APS, « une importance stratégique pour l’État ». Le dernier tronçon en particulier doit « favoriser la promotion des relations entre l’Algérie et la Tunisie ».

- Advertisement -

Mais dérouler ce long ruban d’asphalte est loin d’avoir été une promenade de santé. Pas moins de 17 années auront été nécessaires pour finaliser des travaux confiés en 2006 à deux groupements, l’un chinois et l’autre japonais. Le délai initial de 40 mois a vite été dépassé.

En 2012, une très grande partie du projet était finalement terminée. Seulement voilà : face à des difficultés techniques et financières, le japonais Cojaal arrête les travaux, donnant lieux à un bras de fer avec l’Algérie. Un groupe chinois reprend le flambeau fin 2017. Il aura encore fallu encore plus de cinq ans pour finir des travaux difficiles à réaliser.

En plus des problèmes opérationnels, ce « projet du siècle », comme il est parfois qualifié depuis l’ère Bouteflika, a été éclaboussé par de nombreuses affaires de corruption avec des procès. Maintenant il reste à  créer des aires de repos, des station-service et toutes les infrastructures nécessaires. Un autre chantier…

L.M./Rfi

3 Commentaires

  1. Un « projet du siècle » qui a donné lieu au km le plus cher au monde avec la qualité en moins. Passer d’un délai initial de 40 mois à plus de 200 mois pour boucler ce projet sans infrastructures de base telles qu’aires de repos et stations-service est en soi un exploit nulle part ailleurs possible. Cinq fois plus de temps pour permettre à tous les copains et coquins de s’empiffrer à qui mieux mieux et bien garnir les comptes bancaires de l’autre côté de la Méditerranée. Comptes bancaires qui seront retrouvés considérablement grossis après les quelques années de prison. Des années de prison qui, dans le meilleur des cas ne dépasseront pas 10, soit beaucoup moins de temps que celui requis pour la réalisation du « projet du siècle ».

  2. Le plus important c’est l’entretien !
    Ce travail devra être pris en charge par des sociétés privées contrôlées par les citoyens et l’état ! Les citoyens pour les parties traversées dans chaque contrée, pour l’état pour l’ensemble du tracé.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents