7 février 2023
spot_img
AccueilIdéeArbitraire : le dossier du détenu Abdeslam Abdenour renvoyé

Arbitraire : le dossier du détenu Abdeslam Abdenour renvoyé

Abdeslam Abdennour

Les dossiers des détenus d’opinion s’accumulent dans les bureaux d’un système judiciaire globalement dévoyé au profit du régime en place. Le cas d’Abdesselam Abdennour est un exemple édifiant de l’arbitraire qui sévit dans le pays. 

Chercheur, écrivain et militant pour la cause amazighe, Abdesselam Abdennour croupit en prison depuis le 13 septembre 2021.

Le dossier de Abdennour Abdesselam est renvoyé au 11 mai 2022 alors qu’il était initialement programmé pour le 4 mai 2022 devant la chambre d’accusation (Cour de Ruisseau d’Alger) et ce suite à l’appel interjeté par le Procureur de la République suite au « non-lieu partiel » prononcé par le juge d’instruction du tribunal Sidi M’hamed d’Alger prononcé en date du 13 avril 2022, rapporte le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Concernant les chefs d’inculpation liés à l’article au terrible article 87 bis : «appartenance à une organisation terroriste », il y a eu requalification des faits pour la correctionnelle. C’est dire toute la légèreté avec laquelle une partie du corps de la justice emploie cet article 87bis.

La chambre d’accusation de la Cour de Ruisseau (Alger) a confirmé le 29 septembre 2021, l’ordonnance du juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed d’Alger en date du 16 septembre 2021, de placer sous mandat de dépôt les concernés Lahlou Bechakh, Hamza Bououne, Razik Zouaoui, Abdennour Abdesselam, Sofiane Mehenni et Tahar Amichi, ajoute le CNLD.

- Advertisement -

Chelbabi Nadir et Yahia Iguenatene placés sous contrôle judiciaire

Bechakh Lahlou et Hamza Bououne ont été arrêtés le 5 septembre 2021 à Sétif.

Tahar Amichi arrêté le 14 septembre 2021 à Béjaïa.

Nadir Chelbabi arrêté par des éléments de BRI avec perquisition au domicile à Sidi Aiche (Béjaïa) le 11 Septembre.

Rezik Zouaoui arrêté par des éléments de BRI avec perquisition au domicile à Timezrit (Béjaïa) le 11 septembre.

Yahia Iguenatene a été arrêté le 11 septembre 2021 par la BRI à Akbou (Béjaïa).

Abdennour Abdesselam a été arrêté Lundi 13 Septembre 2021 avec perquisition au domicile (Tizi Ouzou). Sofiane Mehenni a été arrêté le 13 septembre avec perquisition au domicile (Tizi Ouzou), selon les informations recueillies par le CNLD.

Près de 300 détenus d’opinion croupissent dans les prisons algériennes.

L. M.

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Le parlement européen lève l’immunité à 2 eurodéputés

Le Belge Marc Tarabella et l'Italien Andrea Cozzolino, qui nient toute malversation, ont eux-mêmes approuvé cette décision, qui ouvre la voie à de futures...

Les plus populaires

Commentaires récents