20 mai 2024
spot_img
Accueil360°Arbitraire. L'universitaire Mira Mokhnache condamnée

Arbitraire. L’universitaire Mira Mokhnache condamnée

Mira Mokhnache

La cour de Bejaia a confirmé en appel la peine prononcée en première instance à l’encontre de la militante et universitaire Mira Mokhnache, en la condamnant, aujourd’hui 14 mars, à 6 mois de prison ferme et à 50 000 dinars d’amende et ce, sans mandat de dépôt.

L’affaire Mira Mokhnache est liée à la présence de la militante aux obsèques des victimes des incendies de l’été 2023 dans la région de Toudja et ses déclarations courageuses. Cette universitaire à l’engagement chevillé au corps est visée par plusieurs procès. Soutenue par une poignée d’avocats tout aussi courageux comme Me Ouali et Me Klioua, elle fait le tour des tribunaux de Bejaia jusqu’à Oran pour répondre d’accusations imaginaires. La machine judiciaire n’épargne pas ses avocats soumis eux aussi à des pressions.

Dans une déclaration que la militante a rendu publique aujourd’hui sur les réseaux sociaux, elle confie qu’elle paye son engagement. Elle écrit : « Je paye le prix de la liberté et j’en suis fière ! Je fais de la réelle politique, celle de la lutte et non de la chaise et des postes de pouvoir ! »

Mira Mokhnache et leurs cauchemars

- Advertisement -

L’universitaire poursuit son constat sans concession sur la classe politique qui a renoncé à la lutte : « Pendant que des militants continuent à lutter, à se sacrifier, jusqu’à porter ce flambeau qu’on ne veut pas voir éteindre…, les politiques de l’opportunisme se frayent un chemin, tout tranquille, en usant de langue de bois et des subterfuges et manipulations …. ils prétendent asseoir l’appaisement, l’ouverture du champ politique, le retour à la politique …. C’est la seule voie qu’utilisent les partis politiques depuis, cette fausse ouverture du champ politique en 1989,… faire du semblant politique » Et, elle s’interroge : « A quoi sert-il de répéter l’histoire ? ». Mira Mokhnache estime de juste que « la seule politique qui puisse aboutir, c’est celle de la lutte !! Sinon, préparez vous au salut militaire …à l’aplat-ventrisme devant le cadre et le bâton … et rêvez sur vos oreillers du gout de la liberté! !! » En conclusion, elle lance avec défi : « Nous militants on ne rêve plus… on veut la liberté, nous on lutte et on crève… la tête haute ! ».

Si Mira Mokhnache refuse de se taire, il y a des milliers de personnes qui sont placées sous ISTN. Plus de 200 prisonniers d’opinion croupissent derrière les barreaux sous des accusations inventées de toutes pièces. Inféodée au pouvoir, la justice est devenu un instrument répressif des libertés.

Yacine K.

10 Commentaires

  1. « Inféodée au pouvoir, la justice est devenu un instrument répressif des libertés ». M. Yacine K., excusez-moi mais c’est presque de la mauvaise foi que de dire que la justice est devenue un instrument répressif des libertés. Elle l’a toujours été et n’a jamais cessait de l’être. Certes encore plus aujourd’hui qu’hier. Et, si deuxième mandat il y a, à coup sûr encore plus demain qu’aujourd’hui. L’arbitraire a toujours été dans les gênes du pouvoir algérien depuis 1962, voire avant. Qu’attendre d’un pouvoir qui viole ad vitam aeternam tous les textes qu’il pond dont la soi-disant loi suprême (constitution) concoctée par ses propres soins? Courage Mme Mokhnache. S’ils vous font subir tout ça à vous et à bien d’autres, c’est qu’ils vous craignent. Vous êtes leur cauchemar qui va grandissant à mesure que décembre 2024 approche.

  2. Une femme digne et courageuse a l’image de fatma n Soumer.
    Une femme libre, la pire phobie de ce pouvoir fait de petits hommes lâches et traîtres.
    Solidarité totale avec cette grande femme , une héroïne.
    L’histoire sera sans pitié avec ces semeurs d’injustice et d’oppression contre un peuple qui veut vivre libre et indépendant dans son propre pays.

    • J’allais critiquer que si c’etait le cas « TOUTE l’Algerie », pourquoi et comment se retrouverait-elle …
      Puis j’ose m’aventurer a penser que si c’est TOUTE l’Algerie qui est derriere elle, il s’en deduit que les batards qui sont devant elle et la trainent, ne sont pas Algeriens. Cela ne contredit pas ce que je pense et j’ecris que le regime d’Alger plutot qu’Algerien, est un regime colonial et etranger.

  3. Que savent ils faire d’autre que d’oppresser et de faire du mal ? Qui pourra se sacrifier pour des draculas pareils ? Des incapables qui cachent leurs fiascos et leur incompétence dans le mal. Je pense que le gouffre est nous sépare de ces monstres est sans fond car ils dépassent le pire colonialisme. Courage Madame, les vrais patriotes, ceux qui aiment ce pays sont avec toi.

  4. Courage Mira, Ces mafieux finirons tous dans la poubelle de l’histoire.
    Comme disait Tolstoï.
    « C’est vous les femmes qui tenez entre vos mains le salut du monde. »

  5. Tout est acceptable dans ce rapport sauf la qualification de ces actes terroristes d’aleatoires, ils ne le sont voulus et calcule’s – dirais-je meme DE TRES LONGUE DATE ET AILLEURS. Depuis la FORMATION des Khortis de la revolution en Egypte, incluant votre islamiste hoho. Pour comprendre ca, faut encore une fois faire appel a cette difference primordiale entre ALN d’une part(tombee au champs d’Honneur) d’une part et, ADFrontieres et ANP-post-1963 d’autres part.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents