9 décembre 2022
spot_img
Accueil360°Arrestations et emprisonnement des activistes continuent en Algérie

Arrestations et emprisonnement des activistes continuent en Algérie

ARBITRAIRE

Arrestations et emprisonnement des activistes continuent en Algérie

Bensaid Mohamed Sadek Amine a été condamné à 1 an de prison ferme avec mandat de dépôt par tribunal de Batna.

Bensaid Mohamed Sadek Amine a été arrêté le 19 août 2021 et présenté en comparution immédiate devant le procureur et juge d’instruction du tribunal de Batna dimanche 22 août, rapporte le CNLD.

A Laghouat, le verdict est tombé aujourd’hui lundi dans le procès en appel du détenu Djamel Nouar et ceux qui sont dans le même dossier et qui a eu lieu le 2 août 2021 à la cour de Laghouat, informe le Comité national de défense des détenus d’opinion (CNLD).

Il a été condamné à 6 mois de prison dont 3 mois de prison ferme et 3 mois de prison avec sursis. Les autres personnes condamnées à 3 mois de prison avec sursis. Djamel Nouar quittera la prison le 20 septembre. Au total 16 personnes arrêtés vendredi 18 juin et dont 12 placés en garde à vue et présentés devant le procureur du tribunal de Laghouat, dimanche 20 juin 2021.

Une justice dans le dos des avocats

- Advertisement -

Le parquet a requis 10 ans de prison ferme à l’encontre de Smail Mendas lors de son procès aujourd’hui 23 août après le renvoi du 16 août 2021 alors qu’il été initialement programmé pour le 3 août sans informer les avocats, au tribunal de Bordj Menaïl, annonce le CNLD.

Pour rappel, le juge d’instruction du tribunal de Bordj Menaïl a placé sous mandat de dépôt, Smail Mendas, jeudi 3 juin, poursuit le CNLD.

Smail Mendas est à la prison de Tijelabine. Il est accusé d’atteinte à l’unité nationale, au prophète, attroupement non armé, incitation à attroupement non armé et publication d’informations qui portent atteinte à l’ordre public.

Smail Mendas a été arrêté le 31 mai 2021 et placé en garde à vue au groupement de la gendarmerie de Boumerdès.

Plus de 200 détenus croupissent toujours arbitrairement en détention pour leurs opinion. Après deux années de marches contestataires, le régime a réussi à interdire les manifestations dans toutes les wilayas du pays hormis la Kabylie.

Cependant cette région a subi d’impressionnants incendies ayant conduit à la mort de plus de 170 personnes. Des centaines de maisons sont brûlées et des milliers d’hectares de forêts, vergers sont partis en fumée. 

Auteur
Sofiane Ayache

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Le vandale de la statue de la fontaine Aïn El Fouara arrêté

  L'auteur de l'agression de la statue de la fontaine Ain El Fouara à Sétif, dans la nuit du 2 décembre 2022, a été déféré...

Les plus populaires

Commentaires récents