1 février 2023
spot_img
AccueilIdéeArrêtons de ressasser les échecs politiques !

Arrêtons de ressasser les échecs politiques !

Algérie Hirak
Le peuple du Hirak/Tanekra spolié de sa liberté

En panne d’idées, certains pays arabes font régénérer le baâthisme sous un nouvel habit. Avant, ils étaient laïcs, aujourd’hui ils sont devenus religieux. Hier ils étaient communistes aujourd’hui capitalistes dans son dogme économique !

Hier anti-impérialistes, aujourd’hui ils incarnent «le non-ingérence » ! Hier ils défendaient l’arabisme aujourd’hui l’anglicisme ? Hier il y a qu’un seul parti politique, aujourd’hui il y a un multipartisme politique mais avec une pensée unique ! Pas de continuité historique, pas d’évolution religieuse, pas d’émergence d’une culture citoyenne. Tout est illusion politique ! Comment ressassent-ils et reproduisent-ils l’échec politique ?

Nationaliser les esprits ? Faire croire à une guerre imminente et que le nationalisme est la seule voie pour sauver le pays des ennemies « imaginaires » ? Contrôler l’espace public, les débats, les manifestations culturelles, cultuelles, académiques, etc.

L’espace public est souvent sous leur contrôle. Faire croire que les pays arabes se démocratisent est un leurre, l’image est adressée uniquement aux institutions internationales.

- Advertisement -

Egalement, c’est une manière de réduire l’effet des partis politiques d’opposition (le peu qui en reste). Parfois, ces derniers sont réduits aux échéances électorales pour redorer l’image d’un pays démocratique ! L’absence d’une idéologie qui incarne l’évolution de l’individu rend les partis d’opposition inaudibles, parfois ils jouent le même jeu que les nationalistes ! Les mêmes réflexes qui musèlent les libertés, rendent lesdites révolutions de simples révoltes éphémères et sporadiques.

A l’image d’un sachet troué en le pansant avec des sparadraps en attendant le nouvel achat ? Le statu quo !

Les pays dits « arabes » ou « arabophones » devenus au nom de la religion pays arabes, ont-ils le droit un jour d’espérer un système politique démocratique ? Peuvent-ils un jour se dire qu’ils sont arabophones et non arabes ? Peuvent-ils défendre leur identité nationale à la place de l’idéologie nationaliste, qui veut faire croire que nous sommes Arabes sans que nous le soyons ?

Certains pays d’Amérique du Sud ont réussi à passer d’un Etat militaire à un Etat démocratique. La transition du pouvoir entre le militaire et le civil s’est faite après une long lutte politique.

Qu’en est-il pour les pays de la rive sud de la Méditerranée ? Nous avons espéré que la Tunisie accède à un vrai système de démocratie, mais malheureusement la mentalité de «zâamisme » l’emporte sur la culture de l’homme de l’Etat….

Que faire ? Quelle est la place de la société civile dans l’émergence de la culture citoyenne ? La place de intellectuels est-elle d’investir dans le mouvement de la société civile (quel que soit l’endroit où il peut vivre) ou de rester dans une posture d’observateur ?

Tout est beau dans le discours, mais rien n’est fait dans la réalité… comme écrivait Malek Haddad : « ta bouche est belle, mais elle n’a pas raison ! ».

Yazid Haddar

ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

Les plus lus

Disparition de Me Djamel-Eddine Chaoui : Riposte internationale s’interroge

La disparition inexpliquée de Me Djamel Eddine Chaoui, avocat au barreau de Skikda a fait réagir l'ONG Riposte Internationale qui vient  de publier le...

Les plus populaires

Commentaires récents