24 avril 2024
spot_img
AccueilIdéeAtteinte à l’unité nationale dites-vous ?

Atteinte à l’unité nationale dites-vous ?

COUP DE GUEULE

Atteinte à l’unité nationale dites-vous ?

C’est le monde à l’envers avec ces condamnations qui ne cessent de pleuvoir sur les Algériens qui ont revendiqué tout haut ce que chaque Algérien revendique tout bas.

À ce rythme-là, on convoquera bientôt ce Premier ministre libyen qui a osé exhiber autour du cou le drapeau amazigh pour l’accuser d’atteinte à l’unité nationale…algérienne ! Tant qu’à faire pourquoi se gêner pardi !?

Mais enfin ! quand allez-vous comprendre qu’à contrario de nombreux symboles, comme cette arabité et cette islamité imposées de force, le drapeau amazigh est synonyme d’une unité qui va bien au-delà des frontières pour inclure la Tunisie, la Libye et le Maroc, i.e. celui de l’Afrique du nord unie dont les citoyens de ces pays ne font que rêver ?  

Où va le pays quand des juges incompétents se permettent de juger et d’emprisonner des universitaires, juste parce qu’ils militent pour le bien du pays du haut d’une vision universelle du mot démocratie ?

- Advertisement -

Combien de temps peut encore tenir un système qui s’est mis à dos l’écrasante majorité des citoyens ?

Quel est le temps imparti au clan au sommet avant que ne vienne un autre tout bousculer ?

Est-ce en organisant des élections qui n’attirent que des arrivistes en mal de prestige et de richesses mal acquises que le pays se remettra en marche ?

Comment ose-t-ton parler d’unité nationale quand l’écrasante majorité rejette cette nème mascarade électorale ?

Combien de larmes, combien d’hommes, de femmes vous faudra-t-il mettre au cachot pour faire preuve d’un tant soit peu de raison, écouter le peuple et ses revendications ?

Combien de Mira Mokhnache vous faut-il briser le destin avant que vous ne les considériez et ne les protégiez comme vos propres enfants ?

Quelle dose de tristesse des enfants privés de leurs parents vous suffira-t-il pour stopper votre soif d’injustice et de vengeance envers un peuple fatigué par soixante années de démagogie ?

Combien d’incendies vous faudra-t-il allumer pour que les meurtrissures de l’été noir vous touchent comme il a touché des milliers de familles en Kabylie ?

Quand finirez-vous par comprendre que le salut du pays ne se conjugue qu’avec l’injonction « dégagez !» que des millions de hirakis n’ont cessé de scander pendant plus de deux années, d’Est en Ouest et du Nord au Sud ?

Arrive-t-il à Tebboune et sa clique de cogiter ces éléments simples que tout algérien doit méditer ?

Mais que peut-on espérer d’une clique qui s’évertue à remplacer le mot honneur si cher à nos tribus (au sens affectif) par des verdicts d’opprobre et de déshonneur ?

Dégagez, nom d’une pipe ! Dégagez ! 

C’est cela et rien que cela le salut et l’unité du pays !

Auteur
Kacem Madani

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents