13 août 2022
spot_img
AccueilSportCAN 2022 : La Tunisie à l'épreuve du Burkina Faso

CAN 2022 : La Tunisie à l’épreuve du Burkina Faso

La Tunisie

Les Tunisiens ont arraché leur qualification en quarts de finale de la CAN 2022 de hautes luttes. À force d’abnégation, de travail acharné, de solidarité, la Tunisie va-t-elle décrocher le Graal au Cameroun ?

La Tunisie affrontera le Burkina Faso ce samedi la Tunisie, dès 20 heures à Garoua, pour le compte des quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2022.

En attendant, si on devait décerner un prix de la régularité, la Tunisie serait certainement sur le podium des nations africaines. Elle reste avec le Sénégal, la seule équipe à avoir disputé les quarts de finale en Égypte en 2019. Toutes les autres sont passées à la trappe.

Pour arriver en quarts de finale, les Tunisiens ont sorti les Nigérians, jusque-là, irrésistibles et invincibles. Peu d’observateurs donnaient les Aigles de Carthage vainqueurs avant la rencontre. Les Tunisiens ont l’art de renverser la table au bon moment. La mission n’est jamais impossible. Un match référence qui relance les mondialistes de 2018.

Un esprit de solidarité

- Advertisement -

Et l’exploit est doublement remarquable, tant les Aigles, champions d’Afrique en 2004, ont eu la poisse au Cameroun. Avec 10 absents (8 cas de Covid, 2 suspendus), la Tunisie, qualifiée sans éclat (une seule victoire et parmi les meilleurs 3e), ont engagé la bataille face au Nigeria avec de sacrés handicaps. Qu’à cela ne tienne, les coéquipiers de Wahbi Khazri sont toujours là ! Finalement, rien d’étonnant quand on sait que lors des précédentes éditions, les Aigles de Carthage sont souvent arrivés pour une place dans le dernier carré. Il y a deux ans au pays des Pharaons, Youssef Msakni – auteur de l’unique but face au Nigeria -, et sa bande avaient été éliminés en demi-finale face au Sénégal.

« Ce qui a fait la différence, c’est ce grand esprit de solidarité. Quand on a l’impression de se faire avoir, soit le groupe baisse les bras, soit il fait bloc. Malgré les générations qui passent, ce qui ne change pas pour la Tunisie, c’est la volonté d’être présent au prochain tour », témoigne pour RFI Hocine Ragued, ancien international (54 sélections), qui a entre autre vécu le quart de finale électrique en Guinée équatoriale en 2015.

Contre le Nigeria, même le sélectionneur Mondher Kebaier, lui aussi positif, avait été contraint de rester à l’isolement dans sa chambre d’hôtel, en liaison par téléphone avec des membres de son staff.

Des baroudeurs sur le continent africain

Il faut souligner que la Tunisie maîtrise très bien la géographie du continent. Les Aigles de Carthage déploient leurs ailes entre chaque phase finale pour traverser l’Afrique à la recherche de la qualification. « On connaît bien ce continent, on sait ce que c’est que d’aller jouer un match de qualification en Sierra Leone ou au Botswana », explique Hocine Ragued.

Surtout, la Tunisie a toujours eu dans ses rangs des éléments habitués aux compétitions continentales, comme la Ligue des champions et la Coupe de la confédération. L’Espérance de Tunis, l’Étoile du Sahel, le Club africain ou encore le Club sfaxien demeurent des équipes emblématiques du continent. Contrairement à ses voisins algériens ou marocains, la Tunisie, qui affrontera en mars le Mali pour une place au Mondial 2022 au Qatar, ne compte pas uniquement sur le vivier des joueurs binationaux.

La Tunisie qui a assuré sa qualification pour la CAN 2022 signe sa 15e participation consécutive à la grande fête du football africain. Il s’agit tout simplement d’un record. Les Aigles effacent des tablettes l’Égypte, avec 14 participations d’affilée entre 1984 et 2010.

Élever son niveau de jeu au moment opportun

« La Tunisie arrive toujours à élever son niveau de jeu quand il le faut. Et à chaque fois ça passe. Depuis de nombreuse années, la Tunisie et à la CAN, malgré tout ce que l’on peut dire sur son effectif. C’est une réalité, la Tunisie reste une valeur sûre. La Tunisie a toujours eu des défendeurs très disciplinés. Nous n’avons jamais gagné des matches avec un score fleuve. Mais nous avons toujours eu un bloc défensif très bon. Et c’est ce qui fait la différence entre une équipe qui va souvent loin, et une autre qui fait des coups », analyse Hocine Ragued.

« J’espère que les joueurs continueront de trouver les ressources nécessaires pour aller au bout malgré les difficultés. Mais sortir le Nigeria avec la manière est une belle performance et peut permettre aux Aigles de penser qu’ils sont capables d’aller encore plus loin », conclut l’ancien joueur de l’Espérance de Tunis.

Après la série de coups durs qui a touché les Aigles de Carthage depuis le début de cette CAN, ce quart de finale face au Burkina Faso samedi 29 janvier à Garoua reste la preuve que la détermination fait partie intégrante de cette compétition. Et la Tunisie le sait très bien.

Avec RFI

ARTICLES SIMILAIRES

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Comment se passe une immatriculation en France pour un véhicule provenant d’Algérie ?

Lorsque l’on désire vendre un véhicule algérien pour pouvoir le faire exporter en France, il faut effectuer un certain nombre de démarches administratives précises....

Les plus populaires

Commentaires récents