10 décembre 2022
spot_img
Accueil360°Condamnations à la prison, arrestations de citoyens...

Condamnations à la prison, arrestations de citoyens…

ARBITRAIRE

Condamnations à la prison, arrestations de citoyens…

Mohamed Kacem condamné à 1 an de prison ferme

Le quotidien sous le ciel d’Algérie est éclaboussé par l’embastillement et les condamnations de citoyens sous d’improbables accusations. L’arbitraire sévit au grand jour au mépris de la dignité humaine et des textes fondamentaux.

La liste des dépassements est toujours aussi insupportablement longue. Justice expéditive pour Slimane Kenoud. Ce jeune homme a été condamné à 2 ans de prison ferme sans mandat de dépôt assorti d’une amende, en comparution immédiate jeudi 2 décembre, nous apprend le CNLD. Slimane Kenoud a été arrêté mercredi 1er décembre à Draa Ben Khedda.

- Advertisement -

A Saïda, Mohamed Kacem a été condamné à 1 an de prison ferme avec mandat de dépôt assorti d’une amende, rapporte le comité nationale pour la libération des détenus (CNLD), jeudi 2 décembre 2021, après son arrestation mercredi 1er décembre et présentation devant le procureur jeudi 2 décembre en comparution immédiate.

Massi Rezig, Yahia Semache, Yahia Gaila, Hocine Derbal (Hohou), Saïd Hamichi ont été placés sous mandat de dépôt en comparution immédiate jeudi 2 décembe au tribunal de Bouira.

A Blida, le tribunal a confirmé jeudi le verdict prononcé en première instance à l’encontre d’Ammar Belaissi : condamnation à 1 an de prison ferme assorti d’une amende, selon la même source.

L’enseignant universitaire, Rachid Aissaoui, est convoqué à comparaître devant la chambre correctionnelle près du tribunal de Mostaganem pour le 7 décembre prochain. Il est poursuivi pour  » attroupement non-armé », rapporte le CNLD.

Abdeslam Salim Bonatero a été convoqué par la police (Commissariat central de Béjaïa) pour le 5 décembre 2021.

A Mostaganem, c’est le caricaturiste Tahar Djehiche convoqué par la police d’El Meghir pour un procès au tribunal de Sidi Ali (Mostaganem).

247 détenus d’opinion croupissent dans les prisons. Des dizaines de citoyennes et citoyens sont sous le coup de poursuites judiciaires et ou de harcèlement policier.

Auteur
L. M.

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Borne : ni « immigration zéro », ni « immigration dérégulée »

La Première ministre, Elisabeth Borne, a pris la parole à l'Assemblée pour présenter le projet de loi sur l'immigration, accompagnée de Gérald Darmanin. Ni «...

Les plus populaires

Commentaires récents