23 juin 2024
spot_img
Accueil360°Conseil des ministres : les principales décisions

Conseil des ministres : les principales décisions

Conseil des ministres

La révision des pensions de retraite, la mise en place de police de l’urbanisme, le dessalement de l’eau de mer et la réalisation de la cité médiatique, la promotion du sport dans les écoles primaires sont les principales décisions énoncées par le communiqué  du Conseil des ministres qui s’est tenu ce dimanche 16 avril.

Léger appoint pour les petites pensions de retraites et de solidarité 

Concernant la révision des pensions de retraite et de l’allocation de solidarité, le  Conseil des ministres a approuvé la modification de la loi relative à la retraite pour l’adapter aux augmentations exceptionnelles des allocations et pensions, décidées par le président de la République en janvier 2023.

Le chef de l’Etat a également décidé, dans un premier temps, de porter l’allocation de solidarité à 12.000 DA pour ceux qui perçoivent 10.000 DA et à 7.000 DA pour ceux qui perçoivent actuellement 3.000 DA. Cette revalorisation touchera près d’un million de bénéficiaires.

La police de l’urbanisme, un impératif face au désordre dans le domaine de l’urbanisme » 

« La police de l’urbanisme était un impératif face au désordre que connait le domaine de l’urbanisme et en l’absence de surveillance et de suivi, notamment en matière de détournement des terres domaniales », indique le communiqué qui a souligné l’urgence de la mise en place d’une commission paritaire entre le secteur de l’Intérieur et celui de l’Habitat et de l’urbanisme, afin de parvenir à une mouture finale d’une loi régissant le fonctionnement et les missions de la police de l’urbanisme qui  aura principalement comme tâches, dans le cadre de la loi, le contrôle rigoureux des documents, des pièces et de leur conformité, aussi bien pour les nouvelles constructions dans les quartiers des communes, que pour les extensions urbaines.

- Advertisement -

La police de l’urbanisme doit être placée sous tutelle ministérielle, et ses membres doivent avoir la possibilité d’être assistés par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) et la Gendarmerie nationale. »

Sport scolaire : 12 000 enseignants diplômés spécialisés pour encadrer le sport scolaire

Parent pauvre dans l’organigramme  du système éducatif, le sport  scolaire est, visiblement, promu un meilleur sort au vu des décisions qui viennent d’être prises lors du conclave ministériel.

Outre la création d’une Direction générale des sports scolaires dans le secteur de l’Education nationale et le lancement de l’opération de recrutement de 12.000 enseignants diplômés spécialisés pour encadrer le sport scolaire, l’élaboration d’un véritable plan pour le sport scolaire, en tant que réceptacle dédié à l’élite sportive, pour ouvrir de nouveaux horizons aux jeunes, est une décision qui permettra de clarifier l’avenir pour cette discipline qui a eu ses lettres de noblesse par le passé.

Le sport universitaire doit bénéficier d’une meilleure prise en charge considère  le Président qui, lit-on dans le communiqué, a ordonné au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique de redorer le blason des sports universitaires, en lançant des championnats de sports collectifs interuniversitaires et entre les cités universitaires.

Pour la généralisation de stations de dessalement de l’eau de mer

Tebboune a souligné la nécessité de généraliser les stations de dessalement de l’eau de mer tout au long du littoral algérien comme plan stratégique, d’autant que la technologie de maîtrise des stations de dessalement est devenue purement algérienne.

Des orientations ont été données en vue  d’assurer la distribution continue et rationnelle de l’eau face à la fluctuation pluviométrique aux niveaux national et international.

En attendant la mise en œuvre de ces orientations,  le Président a ordonné de revoir les plans de gestion de la distribution d’eau de manière à assurer une distribution équitable de l’eau potable entre les quartiers et selon un calendrier raisonnable et d’utiliser les dernières technologies pour réguler la consommation d’eau en vue de préserver cette ressource vitale.

Concernant la réalisation de la cité médiatique, Abdelmadjid Tebboune a affirmé que la création de la cité médiatique doit être en phase avec le développement survenu dans le domaine audiovisuel à l’échelle mondiale.

Dans le cadre de ce grand projet médiatique, la priorité doit être accordée au développement de la Télévision et de la Radio nationales afin de les ériger en locomotive du renouveau du paysage audiovisuel en Algérie.

Le chef de l’Etat considère qu’il est nécessaire de rattraper le retard accusé dans le secteur de la communication à tous les niveaux, au vu de la dynamique positive que connaissent plusieurs secteurs gouvernementaux.

Synthèse Samia Naït Iqbal

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents