21 juin 2024
spot_img
AccueilMondeCôte d'Ivoire: après 2 mandats, Alassane Ouattara renonce à briguer un 3e

Côte d’Ivoire: après 2 mandats, Alassane Ouattara renonce à briguer un 3e

EXPRESS

Côte d’Ivoire: après 2 mandats, Alassane Ouattara renonce à briguer un 3e

Ce jeudi 5 mars, le président ivoirien Alassane Ouattara a annoncé son intention de ne pas briguer un nouveau mandat. La présidentielle est prévue pour le mois d’octobre 2020.

«Durant les deux mandats que vous m’avez confiés à la tête de notre beau pays, j’ai toujours accordé une importance toute particulière au respect de mes engagements. Dans le même esprit, j’avais à plusieurs occasions indiqué, au moment de l’adoption de la Constitution de la IIIe République en 2016, que je ne souhaitais pas me représenter à un nouveau mandat présidentiel. En conséquence, je voudrais vous annoncer solennellement que j’ai décidé de ne pas être candidat à l’élection présidentielle », a donc déclaré le chef d’État ivoirien.

Et évidemment, cette annonce fait la Une de la presse ivoirienne

« Notre Mandela ! », se lâche Le Patriote, journal proche du parti au pouvoir qui consacre la quasi-totalité du numéro de ce 6 mars à cet événement. Le Jour Plus, autre publication proche du pouvoir parle de « l’au revoir de Ouattara qui fait couler les larmes », allusion aux quelques ministres RHDP en pleurs au moment de la fameuse annonce hier à Yamoussoukro. « ADO met Bédié face à l’histoire et part avec élégance », ajoute le journal.

«Que ceux qui ont des oreilles pour entendre entendent »

Venance Konan, dans le quotidien d’État Fraternité Matin, écrit ceci : « L’homme d’un certain âge doit s’abstenir de grimper lui-même sur l’arbre pour en cueillir les fruits. Il doit laisser cette tâche à (…) plus jeune et plus habile que lui. Que ceux qui ont des oreilles pour entendre entendent », écrit l’éditorialiste comme un message adressé à Bédié 85 ans, et Gbagbo 75.

- Advertisement -

La presse d’opposition voit les choses différemment. Pour Le Nouveau Réveil, « c’est la persévérance de Bédié qui a eu raison de Ouattara ». Le journal du PDCI estime que l’activisme d’Henri Konan Bédié auprès de la communauté internationale pour expliquer « que le président de la République sortant ne peut pas briguer un troisième mandat conformément à la Constitution » qui a porté ses fruits. Même tonalité dans les colonnes du Temps, journal pro-Gbagbo, pour qui c’est « la Constitution qui a eu raison de Ouattara ». Constitution qui limite à deux le nombre de mandats.

Une fronde «pas à exclure »

«Bédié et Gbagbo suivront-ils l’exemple d’Alassane Ouattara », s’interroge L’Intelligent d’Abidjan qui croit que ce retrait « pourrait contrarier les plans des présidents Bédié et Gbagbo soupçonnés de vouloir être candidat. Une fronde au sein de leur parti n’est pas exclure », estime encore le journal.

Une décision commentée en Guinée

La décision d’Alassane Ouattara fait écho aux demandes de l’opposition et la société civile en Guinée, pays voisin de la Côte d’Ivoire. Alors que le débat est vif sur l’opportunité d’une nouvelle Constitution qui pourrait permettre au président Alpha Condé, 82 ans  de briguer un troisième mandat, les habitants de Conakry regardent avec intérêt en direction d’Abidjan.

Auteur
Avec RFI

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents