18 juillet 2024
spot_img
AccueilA la uneDeux journalistes placés sous mandat de dépôt à Oran

Deux journalistes placés sous mandat de dépôt à Oran

Le directeur du site Algeria Scoop, Omar Ferhat, et son rédacteur en chef, Sofiane Ghirous, ont été placés, le 27 juin 2024, sous mandat de dépôt, informe le Comité national pour la libération des détenus d’opinion.

Le journaliste Abdelaziz Laadjal a été placé, quant à lui, sous contrôle judiciaire.

Cette énième affaire de violation des libertés fondamentales est liée à la diffusion par le site des réactions de femmes, venues du sud du pays porteuses de projets de petites entreprises émergentes, protestant contre la marginalisation dont elles auraient été victimes, selon leurs déclarations, à l’occasion de l’organisation à Alger par le ministère de la Formation professionnelle du salon dédié à la création. 

Donc si l’on comprend bien, ces lanceurs d’alerte ont fait bonne œuvre en relayant une action citoyenne qui touche une population marginalisée par les autorités centrales.

Mais comme rien ne doit transpirer de la société civile, les journalistes sont poursuivis pour «incitation au discours de la haine et propagation du discours de la haine».

Bien sûr, l’information de leur arrestation n’est sur aucun des canaux médiatiques tolérés par le régime. Tout le monde doit se taire face à l’arbitraire verticale qui étrangle le pays.

Dans son rapport 2024 sur la liberté de la presse, l’ONG Reporters sans frontières (RSF) a classé l’Algérie à la 139e place. En recul de trois places par rapport à l’année dernière.

L’Algérie est placée sous éteignoir depuis la fin des manifestations populaires du Hirak. Plus de 200 détenus d’opinion croupissent dans les prisons. Des centaines de citoyens sont sous interdiction de quitter le territoire national.

Pire : la presse est mise au pas. Plus aucune critique ou enquête n’est tolérée. Tous les médias sont devenus de simples courroies de transmission de la vulgate officielle. Le silence des cimetière est de rigueur.

Yacine K.

2 Commentaires

  1. C’est tout cela la nouvelle algérie. Allergique a tout ce qui sort de leurs controle. Ils ont dépassé la corée du nord. Sinon qu’attendre du’une dictature militaire si ce n;est la prison et le baton ?

  2. le monolithisme est de plus en plus opaque et la répression fait rage!! Note pays vits ses heures les plus sombres de son histoire…! ELKABRANETTES et leur joint-venture civile ne se cachent plus ils exécutent la feuille de route du G7!!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents