28 mai 2024
spot_img
AccueilMondeDix blindés pour déposer le plus vieux dictateur du monde

Dix blindés pour déposer le plus vieux dictateur du monde

Zimbabawe

Dix blindés pour déposer le plus vieux dictateur du monde

Rob Mugabe (93 ans) préparait son épouse Grâce (52 ans) à prendre le pouvoir. 

L’Armée zimbabwéenne est en train de mettre un terme au règne d’un potentat sans effusion de sang. Unique, comme on n’en a jamais fait. Quelques arrestations de proches de Robert Mugabe, sans plus. Pas de mouvement de foule. Le fait mérite d’être signalé. Cette opération renvoie le « redressement révolutionnaire du couple Boumediene-Bouteflika » à sa triste place.

Pas de déploiement spectaculaire de l’armée à Harare, juste une dizaine de blindés positionnés dans les points les plus stratégiques de la capitale. Les Zimbabwéens continuent de vaquer à leurs occupations comme si de rien n’était. Les militaires sont en train de pousser à la porte de la présidence Robert Mugabe (93 ans) sans bavures. C’est dire que la population qui venaient en d’autres temps acclamer ce potentat brutal qui a pris le pouvoir au siècle dernier ne s’oppose pas à l’opération.

- Advertisement -

Seuls quelques chefs d’Etat africains dont on ne peut soupçonner un quelconque penchant pour la démocratie ont condamné le coup d’Etat. Bien entendu Jacob Zuma, déjà enfoncé jusqu’au coup dans des affaires de corruption, tente de jouer les bons offices. L’Algérie, par la voix de son porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif, suit « avec préoccupation » les développements de la situation au Zimbabwe et exhorte l’ensemble des acteurs en présence à « veiller au respect de l’ordre constitutionnel« . Paradoxale position ! Car, il faut l’avouer, on ne peut pas avancer que les autorités actuelles soient des parangons en matière de respect de constitution. Deux changements fondamentaux dans la constitution en l’espace de dix ans !!! Qui peut faire mieux. Alors donner des leçons de respect de la constitution à l’armée zimbabwéenne qui tente de mettre un terme à 37 ans d’un pouvoir autoritaire, sans partage chaotique et qui s’apprête quasiment à devenir dynastique est plutôt mal placé. En l’espèce, l’Algérie de Bouteflika est une mauvaise école. La preuve ? La position algérienne comme d’ailleurs celle de certains présidents africains sonne à contre-ton de celle de nombreux pays.

Exemple ? Les Américains viennent de tenir un autre discours et de donner implicitement caution aux militaires qui contrôlent le pays. « Le Zimbabwe a une opportunité d’emprunter une nouvelle voie, une voie qui doit inclure des élections démocratiques et le respect des droits de l’Homme », déclare le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson, appelant à un « retour rapide à un pouvoir civil en accord avec la Constitution » du Zimbabwe.

Robert Mugabe déposé en douce

Même neutralisé, Robert Mugabe joue les prolongations. Il a été extirpé jeudi de sa résidence privée dénommé Toit bleu où il était détenu depuis mardi par les militaires pour être emmener au palais présidentiel. L’homme s’accroche néanmoins à ses prérogatives. Vendredi, il a été montré somnolant à une cérémonie de remise de diplômes. Des images étranges d’un autocrate aux mains de gardes

Mais l’autocrate demeure se veut hautain. Inatteignable. Il semble dans le déni de la réalité. Il soigne son image jusqu’au bout, négociant ferme, selon plusieurs médias, sa fin de règne. En vrai, il craindrait pour sa femme Grâce Mugabe (52 ans) qu’il destinait à devenir la prochaine présidente. Mais la première dame du pays est honnie par la population et l’armée ne l’entend pas de cette oreille. Alors, à Harare, rares sont les soutiens de ce vieux dictateur qui croyait mourir sur son trône. Le mouvement G52 de Grâce n’élève plus la voix. Les patrons des services de sécurité et de renseignement acquis à la première dame du pays sont neutralisés. 

Pour une fois en Afrique, une armée semble en phase avec tout un pays. N’en déplaise à l’Union africaine, c’est de bon augure.

Auteur
Hamid Arab

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents