15 juillet 2024
spot_img
Accueil360°En hommage aux illustres artisans bijoutiers d'Ath Yenni

En hommage aux illustres artisans bijoutiers d’Ath Yenni

Photo prise lors de la première fête du bijou

Que nul n’oublie ces prestigieuses figures qui ont inscrit leurs noms en lettres d’or dans l’histoire du bijou d’Ath Yenni

Il faut, bien évidemment, se réjouir de notre fête de bijou qui, sous l’égide de notre population énergique, engagée et consciente des enjeux qui entourent cet évènement, nous offre particulièrement cette occasion idéale pour reconnaître nos valeureux artisans bijoutiers et saluer leur travail exceptionnel dans le domaine de la fabrication de toutes ces merveilleuses qui drainent et subjuguent chaque année ce grand public qui nous vient de tous les coins du pays.

Il va de soi que la culture, qui est, que l’on veuille ou qu’on ne le veuille pas, reste la première devise de nos artisans. Il faut peut-être rappeler qu’elle doit demeurer le principal enjeu de notre grande fête. C’est n’est d’ailleurs que pour cela que cette dernière continue toujours d’occuper la première place en notoriété des évènements culturels.

« Le bijou d’Ath Yenni parle le langage du cœur, et non celui de la bourse», aimait répéter mon défunt père. Il faut croire que ce propos a beaucoup éclairé ma lanterne sur cet aspect valeur sentimental qui lie certes l’être à l’art, mais bien davantage à l’histoire profonde de ce dernier.

C’est donc bien là la raison de croire que c’est en bons visionnaires que Dda Mammeur Nebbad (Ath naveth), Dd’ Ahmed Marouf (Ath Yaqouv),  Dda Youssef Ourrad (Ath Avi), Dda Mamou Ounas et Mohamed Saïd Senhadj, qui furent les principaux initiateurs de notre si belle fête de bijou, n’étaient nullement dans l’erreur en insistant beaucoup sur la nécessité impérative de préserver le caractère culturel et artistique, et ce, pour toutes les formes d’art qui portent la signature Ath Yenni. Ils redoutaient sans doute qu’un tel si bel évènement bascule un jour en foire commerciale.

- Advertisement -

C’est dans l’époustouflante histoire de notre riche patrimoine culturel qu’il faut alors aller pour dénicher nos plus prodigieux artisans bijoutiers qui ont humblement érigé le respect de notre savoir-faire à la manière traditionnelle en système de valeurs authentiques.

Comme l’opportunité se présente aujourd’hui, c’est donc non sans fierté qu’Ath Yenni Assa rappelle à tous ces figures prestigieuses qui ont inscrit leur nom en lettres d’or dans l’histoire du bijou d’Ath Yenni :

– Fratrie Allam (Ath Abbas)

– Hadj Salem Ourrad (Ath Avi)

– Hadj Mohand Arab Nedir (Attifela)

– Hadj Mohamed Ourrad

– Said et Ahmed Yaguer (Ath Ouqvouvech -Taourirt Hadjadj), famille installée depuis fort longtemps à Thaqa Ath Yahia (Michelet)

– Azouaou, Mhamed et Amar Abed (Ath Mhessaid)

– Mohand Oullefouk et Mohand Ouali Abed (Ath Mhessaïd)

– Dd’Ali Ousaid Ourrak (Ath Oussaid)

– Dda Mohamed  Redjah ( Attifela)

– Dd’ Ammar n’Baaziz Senhadj (Ath Dkhoukh)

– Dd ‘Ahcène Sadeg (Ath Ferhat)

– Dd’ Avi Ourrad  (Ath Avi)

– Dda Vavich Ourrad (Ath Avi)

– Dda Salem Ourrad (Ath Avi)

–  Dda Idir et Hadj Lounis Ogal (Ath Ahmed bu Arav)

– Amara Marouf (Ath Yaqouv)

– Dda Mhidine Nekmouche (Ath Ali)

–  Dda El Hocine et  Dda Mohamed Ameziane Neddaf  (Attifela)

– Dda Chabane Ounas (Ath Slimane)

– Mohand Ouramdane Nechich  (Dda Houna -Attifela)

– Nna Melha Nechich (Attifela)

– Dd’Ahmed, Dda  Belaid , Dda Mohamed Arab et El Hadj Achour Ogal (Ath Ahmed bu ‘Arav), fratrie installée depuis longtemps aux Ouadhias.

– Dd’Amar, Dda Mohamed dit Damamou, Dda Ali et Dda El Hocine Nemchi (Ath Belkacem)

– Dda Aïssa Remal

– Dda Madjid Mokdad (Ath Lhadj)

– Dda Driss Safou (Ath Mnehved)

– Dda Mohand Ou Idir Sahed (Ath Mnehved)

– Hadj Ammar Herbane (Ath Mimoun)

– Dda Boussad Djallal  (Imchedallen)

– Mohand Arab Degheb (Ath Elfal)

– Dda Youssef Kadi (Ath Ouchavane)

– Dd’ Aji Khalef (Ath Ali Hmed)

– Dda Belqacem Khalef (Ath Ali Hmed)

On ne peut naturellement pas se permettre de ne pas citer notre très cher Dda Mohand Oubelaid Ourrak qui portait bien son surnom de « Bijou ». Cet homme héroïque fut lâchement assassiné par les hordes barbares islamistes.

Oui, tous ces noms inscrits en lettre d’or dans l’histoire de notre bijou ont magistralement apporté honneur, gloire et renommée à tout l’âarch d’Ath Yenni.

Qu’ils soient dorénavant toujours de cette fête du bijou qui est avant tout la leur.

Yazid Sadat 

 

4 Commentaires

  1. Merci pour votre article, fort bien documenté sur le bijou des Ath Yanni.
    En raison de mon appartenance à la famille des Mokdad, les Ath el Hadj d’Agouni Ahmed (issus des Ath el Hadj de Tassaft Ouguemoun), je souhaite apporter un complément d’information concernant les artisans de cette famille, tous descendants de dhadda Boudjemâa (cousin germain de mon grand-père paternel Ibrahim Aït Hammouda).
    A commencer par l »aîné, dhadda Mohand dit Hammou et sons fils Younès, puis dhadda el Hadj Larbi (dont je porte le prénom) le plus connu et le plus réputé de tous, puis dhadda el Hadj Bélaïd et Mohand Améziane dit Bezzi, le plus jeune.
    Je veux y ajouter deux branches de la même famille, les Meghalet avec dhadda Mohand Ouali et les Meddad avec dhhadda Aomar.
    Tous ont apporté leur contribution à la sauvegarde de notre patrimoine ancestral et ont maintenu la réputation du bijou des ath Yanni.
    Qu’ils en soient remerciés, tout comme ceux des Ath Larbâa et de Taourirt Mimoun auxquels nous rattachent les liens du sang.

  2. Yazid Sadat n’est pas à son premier faux-pas: il a récidivé à plusieurs reprises en publiant simultanément ses « écrits » dans les colonnes de l’irréductible et plus que respectable « Le matin » dont le nom et l’histoire resteront à jamais intimement liés au nom de notre cher ami Benchicou (que je salue au passage) et dans celles de son antithèse « L’Algérie de papa » pour les intimes ou « L’Algérie patriotique » pour ne pas le nommer, lui qui brille surtout par son antikabylisme et ne cesse de verser son fiel sur la Kabylie, cette imprenable et insoumise forteresse qui ne cessera jamais de les empêcher de dormir en persistant à rappeler au Monde ses valeurs intrinsèques de noblesse, de justice, de démocratie et de modernité, valeurs qu’ont justement défendues et honorées tous ces grands hommes des At Yanni comme les Mammeri, Arkoun et autres.

    Toute collaboration avec ce « journal en ligne » est un coup de poignard de la perfidie et de la traîtrise dans le dos tant harcelé de la Kabylie martyrisée par tous ces gueux qui violent sans cesse cette Algérie, imaginée et conçue par ses meilleurs fils comme un État moderne, universel, démocratique, social mais avant tout profondément algérien, dans lequel s’identifieront tous ses enfants indépendamment de leur religion et de leur ethnie…

    Chacun est certes libre de choisir son camp et ce choix est fatal, car on ne peut pas être en même temps au four et au moulin. Les Kadour Naïmi, Ali Akika, Khider Mesloub ont abusé de l’hospitalité du journal « Le matin » pour finir par devenir la « force de frappe » du vassal « Algérie Patriotique » qui n’a qu’une idée fixe « la Kabylie, ou le complot franco-marocco-sioniste ».

    Mouloud Mammeri nous a pourtant mis en garde en nous disant: « les phrases qui vous bercent sont celles qui vous bernent. » (et inversement dirait d’ailleurs l’humoriste !)

    • Pourquoi vous osez ainsi reprocher à l’auteur de ce bel article sur le bijou des Ath Yenni d’avoir autant publié ce dernier sur Algérie Patriotique, alors que vous y mettez vous-même assidûment votre nez dans ce canard. Sinon comment vous rendre compte de cela ? N’insultez surtout pas notre intelligence!

  3. Quand on ne trouve rien à reprocher au contenu, les stupides et les idiots se livrent à nous bassiner sur son contenant. Que cet Allas Illeli, qui vient nous prodiguer sa drôle de leçon, prenne la peine de ne pas dissimuler son identité pour faire preuve de son quelconque militantisme. Sinon, quand on ne peut assumer ses idées et défendre sa cause au grand jour, on doit garder ses pets dans son ventre. Pauvre cause que peut défendre cet énergumène…

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents