18 juillet 2024
spot_img
AccueilIdéeEspagne, vox populi vox Dei ?

Espagne, vox populi vox Dei ?

Vox

L’Espagne va connaître ce dimanche 23 juillet des élections législatives nationales après qu’elles aient été décidées par le président du gouvernement, Pedro Sánchez. Au moment de la rédaction de cet article, les résultats ne sont pas encore connus mais son objectif est de traiter de la grande crainte de l’Espagne, soit l’accession du parti d’extrême-droite au pouvoir, Vox.

Vox populi, vox dei, expression latine pour « la voix du peuple est la voix de Dieu ». Une phrase imagée pour signifier que l’Espagne démocratique acceptera le résultat sorti des urnes car, quel qu’il soit, il sera la volonté des suffrages du peuple.

Cette question s’est posée à chaque fois qu’en Europe, un parti d’extrême-droite est sur le point d’arriver au pouvoir, seul ou porté par une coalition. Faut-il considérer ce parti comme faisant partie de la sphère démocratique ou non, et donc l’exclure ?

Et à chaque fois la même réponse, dès lors qu’il ne contrevient pas aux lois, on ne peut l’interdire pour les opinions extrêmes de son projet politique selon le principe sacré de la démocratie. Vox est là, sans interdiction de la justice, il faut donc s’y faire et le peuple espagnol prendra en compte le résultat afin d’orienter le choix de chaque électeur dans le futur.

- Advertisement -

Les résultats du 23 juillet nous le diront, rien ne nous empêche, au préalable, d’analyser le phénomène, surgit dans le jeu politique espagnol très récemment même s’il a des racines historiques certaines.

D’où vient Vox ?

Vox signifie en latin « voix » et comme tous les partis populistes c’est un mot clé de leur projet politique. Toujours la même rhétorique de tous les mouvements populistes, le peuple contre les élites qui les plongeraient dans une décadence et même dans une dégénérescence de la civilisation de la nation.

C’est en 2013 que le parti est né de la scission avec la PP (Parti Populaire), vieux parti de gouvernement de la droite conservatrice espagnole. C’est d’ailleurs un processus assez général en Europe avec l’émergence des partis populistes, ils sont nés d’une fraction des partis conservateurs historique pour affirmer un désaccord, une déception. Ils dénoncent la « dérive » progressive des partis de droite vers une démocratie sociale qui ne correspond pas aux orientations d’une frange de la population qui veut affirmer ses choix ultra-conservateurs et nationalistes.

Le parti Vox est resté très marginal jusqu’aux élections régionales de 2018 où il avait fait une fracassante entrée au Parlement régional de la vaste Andalousie avec 11 % des votes et 12 sièges.

Puis ce fut l’ascension progressive au niveau national jusqu’à l’entrée au Parlement national avec 24 députés. Vox avait à ce moment dépassé l’étape de la surprise pour entrer dans le jeu politique à une place qui compte, la troisième, après le Parti socialiste au pouvoir et le Parti populaire.

Vox est maintenant aux portes du pouvoir avec son entrée au gouvernement local de Castille et Leòn, en coalition avec le Parti Populaire. Ce dernier, grand parti historique de droite est aujourd’hui en minorité et l’alliance avec Vox s’impose pour sa survie. Il faut rappeler que le mode de scrutin espagnol est un système proportionnel intégral qui oblige à former des coalitions car la majorité absolue est très difficile à atteindre.

Le fondement doctrinal populiste de Vox

En plus du populisme, le parti repose sur les fondements classiques de l’extrême droite, c’est à dire le nationalisme et le retour aux valeurs ancestrales de la nation espagnole. Pour cela il faut généralement être négationniste et revisiter le passé à la lecture de la doctrine d’extrême droite. On peut également rajouter tous les autres attributs doctrinaux qui se sont agrégés récemment autour de ce mouvement, soit pour les plus importants, le climato-scepticisme, la théorie du complot et les lois dites « sociétales ».

Ces derniers s’expliquent tout à fait naturellement. Puisque le populisme est le fait de dénoncer les élites contre les intérêts du peuple, tout ce qui vient de ces élites doit être combattu même si parfois on se demande ce que font ces positions nouvelles avec le socle idéologique de l’extrême-droite (comme l’écologie). Le populisme fait feu de tout bois pour arriver à l’adhésion de la majorité  du peuple contre les positions de l’élite.

En ce qui concerne le combat contre les lois sociétales, s’il est récent dans la forme que nous lui connaissons aujourd’hui, il est néanmoins compatible avec les positions passées. La pureté de la race, les valeurs familiales et religieuses sont dans l’ADN de tous les partis d’extrême droite européens.

Il faut rappeler que si le mouvement est général en Europe, l’Espagne est en pointe dans la libération des mœurs et des libertés sociétales. Ce grand pays, historiquement et profondément catholique, a déployé un arsenal juridique impressionnant comme le droit à l’avortement, le mariage pour personnes de même sexe et même, une limite que n’ose pas franchir beaucoup de pays, la procréation pour autrui (mère porteuse) ainsi que la «loi « transgenre » votée en 2022.

La racine de ce souffle extraordinaire de liberté fut la « Movida », c’est à dire un mouvement qui avait saisi l’Espagne au lendemain de la chute de Franco et qui s’était particulièrement transposé dans les milieux des arts, notamment du cinéma (on connaît tous l’originalité et le talent du cinéaste Almodóvar).

Et si nous rajoutons à tout cela, la chute vertigineuse de l’influence de l’Église, ce fut le trop-plein  pour la partie ultra conservatrice du Parti Populaire. Comme tous les partis populistes, Vox s’est alors nourri des mêmes ingrédients pour progresser face à un tel mouvement qui heurtait une partie de la population, même si elle était marginale au début, soit une population qui est au désarroi et qui se sent déclassée.

Il faut maintenant étudier un autre versant du populisme, soit le nationalisme qui est l’un des fondements majeurs de la doctrine d’extrême droite.

Le nationalisme et ses trois piliers

Si je dissocie les points suivants avec les précédents alors qu’ils forment un tout, c’est un choix personnel, donc confronté à la contradiction. J’ai considéré que les trois éléments que je vais présenter sont ceux qui ont permis à Vox d’avoir une réputation européenne et mondiale.

1/ L’intégrité du territoire de la nation

Vox est farouchement opposé à la division territoriale de l’Espagne en Communautés autonomes (la division régionale du pays) car il estime que l’intégrité du territoire de la nation est  bafoué. Il est ainsi le premier en lutte contre le séparatisme de la Catalogne et du Pays basque.

Le projet de Vox est de les éliminer car ils créent le danger de voir à tout moment resurgir une revendication sécessionniste dans un pays qui compte 17 communautés, cinq langues officielles (espagnol, catalan, basque, galicien et aranais). Auxquelles il faut rajouter deux non-officielles (Asturien et Aragonais). L’espagnol, dite langue castillane, est la seule langue nationale officielle de l’Espagne.  Les autres langues ont une assise régionale.

2/ Le négationnisme et le révisionnisme

L’extrême droite, c’est toujours la réhabilitation des années sombres et le culte des pouvoirs forts. La nostalgie de l’époque de l’empire espagnol et du franquisme lui font affirmer que l’Espagne doit reprendre sa puissance et influence du passé et dans le monde. Le négationnisme est le fait de nier les vérités de l’histoire alors que le révisionnisme est la réécriture de l’histoire au motif qu’elle est la vérité des faits.

C’est la raison pour laquelle cette doctrine a toujours le culte de « l’homme fort » car il saura, de main ferme, redonner à la nation sa fierté et sa force. Le Président du parti, Santiago Abascal Conde, un homme charismatique dont le grand-père fut franquiste, a su porter cette voix et mener le mouvement dans le chemin d’une grande visibilité, jusqu’aux portes du pouvoir.

Si aucun dirigeant de Vox n’ose déclarer les racines du parti du franquisme, tout est là pour affirmer le contraire. Il faut effacer le passé « mensonger » et Vox reprend un récit passé qu’il estime être glorieux. Il combat avec force toutes les lois mémorielles, très nombreuses dans ce pays après la période franquiste.

Parmi les principales affirmations négationnistes, la colonisation en Amérique latine a apporté civilisation et progrès, le Franquisme a été le rempart contre les crimes des républicains et ainsi de suite.

Pour Vox, la nation est historiquement forte, attaquée par des perversions libertaire et socialisantes, elle doit se battre pour retrouver son rang y compris par la force.

3/ Le combat contre l’immigration

Troisième volet du nationalisme de Vox, le fameux slogan « Les Espagnols d’abord », si connu dans les régimes d’extrême droite. Selon son analyse, l’immigration est un fléau qui a gangrené la nation avec la destruction des valeurs nationales, la transformation de la culture, la démarche parasitaire des dispositions sociales généreuses et la montée de la délinquance.

Si tout cela n’est pas nouveau dans le sentiment nationaliste de l’extrême-droite, c’est bien évidemment l’entrée massive et illégale de populations émigrées qui en a redonné la force. Un sentiment national de repli qui  pousse de plus en plus de citoyens espagnols dans les bras de Vox.

En conclusion, attendons donc le résultat des urnes, ce dimanche, mais nous en avons évoqué l’un des enjeux majeurs, quel sera le score de Vox ?

 Boumédiene Sid Lakhdar, enseignant retraité

2 Commentaires

  1. Dimanche je vais voter.
    Fier de le faire dans un pays qui n’est à la base pas le mien,mais par la force des choses est devenu plus que le mien, juste parce que je suis libre et respecté en tant que personne.

  2. Vous faites une bonne analyse. Mais pourquoi, diable, éprouvez-vous le besoin de reprendre le langage des élites autoproclamées, qui utilisent le terme « populisme », selon les cas, pour dire leur mépris du peuple, ou pour euphémiser l’extrême droite fasciste ?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents