23 avril 2024
spot_img
AccueilIdéeFCE, UGTA, UNFA... Quand le vent tourne, les vestes se retournent !

FCE, UGTA, UNFA… Quand le vent tourne, les vestes se retournent !

FLiN-tox en mal d’Intox !

FCE, UGTA, UNFA… Quand le vent tourne, les vestes se retournent !

Incroyable ! Inimaginable ! Surprenant ! Ahurissant !…le nombre croissant de défections auquel le système FLiN-tox fait face depuis quelques jours, suivis dare-dare de ralliements sans condition à la cause du citoyen. À la cause d’un peuple dont ils ignoraient jusqu’à l’existence :

– Yacef Saadi, l’homme qui a baisé la main de Bouteflika comme jadis on embrassait celle d’un Roi !

– Zohra Bitat, la sénatrice du tiers présidentiel, partie prenante des envahisseurs d’Oujda qu’elle n’a pas hésité à soutenir, leur prêter main forte pour bien tremper le museau dans l’immense mangeoire, pendant que la ravissante Djamila Bouhired se contentait de quelques miettes de subsistance, loin de tout comptoir !

– L’Organisation nationale des moudjahidine !

- Advertisement -

– Les anciens du MALG !

Pour ne citer que ceux-là !

Il ne manque plus que Sellal, Benyounes et Ouyahia pour compléter la liste de ceux qui ont toujours donné l’impression de servir de chiffons sans âme, toujours prêts à retourner la veste au moindre souffle de brise défavorable aux seigneurs du moment !

Qui sait ? peut-être que les femmes de Tewfik et Gaïd Salah s’apprêtent à rejoindre Zohra Drif pour la marche du 8 mars !

Quelle perte de temps que de se référer à ces serpillères !

Pour les oublier, rien de tel qu’une blague toute chaude en provenance d’une Algérie fière :

Au volant de sa voiture, un homme fonce sur l’autoroute Est-Ouest. Lorsqu’il arrive à un gigantesque bouchon, un gendarme tapote sur sa vitre.

Il la baisse et demande : « -Que se passe-t-il ?»

«Sellal, Sidi Saïd, Ouyahia, Haddad, Ghoul, Benyounes, Bouchouareb, et Tliba viennent d’être pris en otages par des terroristes !
Et de poursuivre : Ils réclament 100 millions d’euros et ils menacent de les arroser d’essence et y mettre le feu si nous n’honorons pas leurs exigences…
– Alors vous comprenez… on sollicite conducteurs et passagers pour recueillir de précieux dons… ».
Assis à l’arrière de la voiture, un passager demande : «Et les gens donnent combien ? »
«De deux à cinq litres, ça dépend… »
 

Auteur
Kacem Madani

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents