28 septembre 2022
spot_img
AccueilSociétéFile d’attente interminable et pagaille devant l’Institut français d’Alger

File d’attente interminable et pagaille devant l’Institut français d’Alger

Enseignement :

File d’attente interminable et pagaille devant l’Institut français d’Alger

Qui a dit que la langue française n’a pas d’avenir en Algérie ? La preuve ? L’Institut français d’Alger a été pris d’assaut ce dimanche matin par une grande foule de jeunes venus des quatre coins de l’Algérie pour s’inscrire au TCF (Test de Connaissance du français).
 
Ils sont des centaines, voire en milliers à venir passer les tests. Les images relayées par les réseaux sociaux sont impressionnantes. Des files d’attente interminables devant le portail de l’Institut et qui débordent sur les ruelles attenantes.

Les candidats au TCF sont pour la plupart des jeunes bacheliers qui veulent poursuivre leur études en France, le TCF est indispensable dans la procédure de Campus France. 

Devant cette situation, l’Institut français d’Alger a rendu public un communiqué de presse dans lequel il informe les candidats que les inscriptions devront être organisées par ordre alphabétique : « Un très grand nombre de candidats , lit-on dans le communiqué , s’est présenté pour s’inscrire aujourd’hui (dimanche 29 octobre 2017) au Test de connaissance du français (TCF) dès l’ouverture des portes de l’Institut français d’Alger .

- Advertisement -

« Les candidats, poursuit le communiqué, pourront s’inscrire à partir du lundi 30 octobre et toute la semaine, de 8h30 à 16h30, selon le calendrier suivant :

Les candidats dont les noms commencent par les lettres :
– A, B, C, D, E : lundi 30 octobre 2017 ;
– F, G, H, I J, K : mardi 31 octobre;
– L,M,N,O,P,Q : mercredi 1er novembre (IF ouvert à titre exceptionnel);
– R,S,T,U,V,W,X,Y,Z : jeudi 2 novembre.

Nous rassurons les candidats souhaitant passer le TCF pour la procédure Campus France. Ils pourront le faire dans les délais. En effet, l’Institut français a doublé ses capacités d’inscription et de passation du test », conclut le communiqué.

Ces images ont beaucoup inspiré les internautes algériens surtout qu’elles interviennent la veille du 1er Novembre, date symbolique pour les Algériens. Certains internautes  les ont trouvés  « humiliantes » pour une jeunesse algérienne en quête d’avenir meilleur, alors que d’autres y voient une pièce à conviction contre un  régime qui a échoué sur tout les plans. Par ailleurs, cet engouement est une autre preuve que le système éducatif imposé par la nomenklatura depuis un demi-siècle est en parfait décalage avec les attentes populaires. 

 

Auteur
Jugurtha Hannachi

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Iran : la révolution du foulard !

Et si tout le patatras autour du voile islamique prenait fin en Iran en ce mois de septembre où des milliers de femmes se...

Les plus populaires

Commentaires récents