https://linebetslots.com/en/mobile
4 mars 2024
spot_img
AccueilChroniqueFoot : Bouteflika, meilleur dribbleur 2018

Foot : Bouteflika, meilleur dribbleur 2018

FOOTAISES de Meziane Ourad

Foot : Bouteflika, meilleur dribbleur 2018

L’histoire a cela d’inaliénable, d’incontestable : elle note tout. Elle se souvient de tout. Elle rappelle tout. La France vient de dégager les enfants de Maradona de la coupe du monde. Un score presque étriqué mais un beau score tout de même. Messi ne méritait pas cette fin. Les bleus méritaient cette entame. Rim-K, le rappeur – on ne dit pas chanteur quand il s’agit de rap, de colère – auquel j’ai demandé de jouer au prophète m’a soufflé, sans doute dans un éclat de rire, « France-Algérie 3 – Argentine 2 ». 

Il aurait gagné à « parions-sport » si il avait misé en live, avant le but d’Aguero dans le temps additionnel. Il aurait gagné beaucoup d’argent. Ce n’est sûrement pas le souci de Karim, qui doit être en train de célébrer ce remake annoncé de juillet 1998. Encore des blacks, blancs, beurs partis à la conquête de quelques mots de reconnaissances. Quelques saignées médiatiques apaisantes, reposantes.

Au moment où l’Europe dit avoir trouvé un consensus sur le sort des migrants avec une idée géniale, les contenir dans des centres de concentration, chez eux. Des enfants d’Afrique mènent la France vers la victoire.

- Advertisement -

Fiers, ces enfants nés dans les ghettos rentrent en transe, le jour même où Simone Veil rejoint les meilleurs fils et filles de ce pays au Panthéon.

Le 27 octobre 2005, à Clichy-sous-Bois, Zyed Benna et Bouna Traoré perdaient la vie, électrocutés dans l’enceinte d’un poste électrique de la ville. Ils étaient poursuivis par des policiers qui seront, quelques années plus tard, dédouanés par la justice française.

Entre cette fin octobre et le début décembre de cette année 2005, 12 000 Français adhèrent au Front national !

Dès la première semaine de ces émeutes, on dénombre 4 morts et 2921 personnes interpellées, 28 000 véhicules sont détruits. 250 millions d’euros de dégâts constatés. Les chiffres vont enfler au fur et à mesure de la contagion qui s’étend sur l’ensemble du territoire. La droite et son extrême crie « au voleur » et réclame plus de gendarmes, avant de comprendre que c’est le devenir du pays tout entier et pas seulement le sien qui est en péril.

Le monde se gausse et condamne. Trop d’oppression. Trop de répression. Trop d’incompréhension.

Trop de discrimination. Macron, à l’issue du Conseil européen qui vient de se tenir à Bruxelles pour décider du sort des futurs migrants, vient de déclarer, que n’étant pas un pays de primo-arrivants, il ne construira pas de centres d’accueil pour les rameurs de méditerranée. Ceux qu’on préfèreraient voir avaler par les mérous.

Il a demandé à l’Algérie de le faire à sa place. Il ne sait pas qu’on sait. 

« Qui t’a dépassé d’une nuit (à sa naissance ), t’a dépassé d’une ruse, disaient nos ancêtres … »

Combien de Kylian M’Bappé va t-il rater ? M’Bappé auteur d’un triplé, ce samedi contre l’Argentine en huitième de finale est le fils de l’ancien joueur professionnel Wilfrid. Sa mère, Fayza Lamari est… algérienne ! Où est le problème ? La France, comme tous les pays du monde n’est qu’une mixture de peuples qui voyagent… 

Où serait la place des souverainistes ou des extrémistes de droite qui portent la haine en écusson ? 

Le peuple français est heureux, ce samedi 30 juin, après cette première victoire édifiante. La joie et l’espoir sont revenus. Qui, au cœur du fest-noz gigantesque, irait évoquer la couleur de peau des vaillants joueurs qui étaient sur le terrain ? 

Zidane 1998. M’Bappé 2018. Il y a du gène algérien là dedans. Pourquoi, Dieu, ce gène de génie ne déteint-il pas sur les Fennecs ? 

Jamais ! Parce que nous sommes un peuple de dribbleurs et les dribbleurs ont tendance à rater le dernier geste. Celui qui compte. Qui va amener à la victoire.

Le C.I.E.S, l’observatoire du football, installé à Neuchâtel, en Suisse, s’est complètement planté en publiant la liste des meilleurs dribbleurs du monde de la saison 2017-2018. Les trois premiers du classement sont dans l’ordre : Eden Hasard, Neymar Jr et Léo Messi. Le C.I.E.S a tout faux. La saison n’est pas finie. Il y a encore la coupe du monde des nations, celle des clubs, celles entre champions et vainqueurs de coupes dans tous les pays du monde… 

Il y a enfin , en ce moment même, un grand dribbleur qui s’est réveillé pour dire au monde que, même englué dans son céleste fauteuil, il est capable de marquer des deux pieds. Et surtout des deux mains.

Il vient de signer une batterie de décrets dégommant une bonne partie de sa cour présidentielle. Royale, impériale faut-il dire.

Bouteflika, qui, par ailleurs aurait neutralisé Sarhoud, chef de la gendarmerie d’Alger, H’Sain, chef de la PAF, Berachdi, chef de la sûreté d’Alger et plein d’autres anciens compagnons avec l’aide de quelques généraux qui attendent leur heure, ne serait-il pas un génie?  Ne devrait-il pas prétendre à un prix Nobel à inventer. Celui de la ruse. Il a espéré celui de la paix. Il devrait avoir celui de la malice. On n’en pas fini avec le foot. On est loin d’en avoir fini avec nos généraux.

Auteur
Meziane Ourad

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici