21 février 2024
spot_img
Accueil360°Fruits et légumes refoulés de l'étranger : le ministre du Commerce promet...

Fruits et légumes refoulés de l’étranger : le ministre du Commerce promet une enquête

Scandale

Fruits et légumes refoulés de l’étranger : le ministre du Commerce promet une enquête

Avec quelques jours de retard, le ministre du Commerce, Said Djellab, s’est finalement exprimé, dimanche soir, à propos de l’affaire du refoulement de la marchandise  agricole algérienne à partir de pays européens.

L’affaire commençait à prendre des proportions inquiétantes. Alors pour tenter d’éteindre le scandale, le ministre du Commerce a soutenu que son département était en train de collecter les informations relatives cette affaire.

« J’ai ordonné aux services du ministère du Commerce de collecter les informations nécessaires concernant l’exportateur et de définir les causes du refoulement de la marchandise », a-t-il précisé.

- Advertisement -

Des  informations avaient été relayées récemment au sujet du refoulement de marchandises algérienne exportée vers la Russie et le Canada, en l’occurrence des pommes de terre, de la tomate et des dattes.

Sans avoir eu encore les résultats de son « enquête », Djellab s’emploie déjà à minimiser ce scandale en ajoute que « de petites opérations de refoulement peuvent se produire. Cependant,  l’exportateur doit être au courant de toutes les procédures exigées dans le cadre d’une opération d’exportation y compris à propos des exigences du marché vers lequel il souhaiterait exporter sa marchandise ».

Pour autant, le ministre de l’Agriculture devra se prononcer clairement sur l’utilisation des pesticides en grandes quantités sur de nombreuses exploitations.

Ce scandale de produits agricoles refoulés de pays européens arrive quelques jours seulement après les déclarations du Premier ministre Ahmed Ouyahia qui se réjouissait des exportations algériennes. Pourtant il n’y avait pas de quoi quand on sait qu’elles ne pèsent même pas un milliard de dollars. Mais on a le triomphe démesuré en haut lieu.

Auteur
La rédaction

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici