20 janvier 2022
spot_img
AccueilCultureHommage et soutien à Makhlouf Aberkane

Hommage et soutien à Makhlouf Aberkane

Impérieuse culture du terroir

Hommage et soutien à Makhlouf Aberkane

Non contents d’emprisonner à tout-va, le pouvoir s’attaque aux hommes de culture pour les prendre en otage, comme pour essorer la Kabylie et lui soustraire les ultimes gouttes de la sève d’entendement qui coule en chacun de ses enfants.

Ils veulent pousser les jeunes à bout. A commettre l’impossible pour justifier leurs errements autoritaires. Mais à ce jeu malsain de provocation tout le monde est aguerri, et nos seuls équipements sont la patience et la sagesse. L’histoire saura reconnaître les siens !

S’attaquer à ce jeune, orphelin de père très tôt, est de le Hogra (mépris) caractérisée. Mais que sait faire ce pouvoir sinon s’en prendre aux innocents pendant qu’il pardonne aux assassins qu’il a lui-même enfanté ?

En hommage et en soutien à Makhlouf, nous vous proposons ces quelques éléments biographiques et l’écoute d’un succès qui totalise plus d’un million de vues sur YouTube ! Une voix qui transpire toute l’innocence du terroir.

Tiens bon Makhlouf ! La tête haute, demain tu seras un homme libre !

Biographie (*)

Makhlouf Aberkane est né le 15 mai 1981 à Mekla en Grande-Kabylie. Dès son jeune âge, il baigne dans la musique, sous les encouragements d’une famille pratiquant cette discipline. L’absence de son père décédé très tôt le pousse encore plus à chercher refuge dans la chanson. Il se met à l’écoute du patrimoine, apprend bien des classiques avant d’oser composer ses premiers titres.

Son passage dans un conservatoire de musique andalouse lui permet d’avoir les bases nécessaires et appropriées pour perfectionner son art et se forger son propre univers. Et ce n’est pas un hasard s’il parvient à séduire beaucoup de gens, surtout les jeunes, avec de belles compositions qui traitent de l’amour, de la jeunesse et de la vie, interprétées dans le style hawzi. Un style qui exige de grandes capacités vocales.

Les quatre albums qui forment son répertoire contiennent de nombreux succès, en langage mixte (kabyle et français), comme Amek Akmetsugh (comment veux-tu que je t’oublie), Vghighkem (je te veux), et Lwaldine (hommage aux parents).

En 2008, il a été remarqué en France lors de deux concerts à Saint-Etienne et à Paris.

À Paris, l’Institut du Monde Arabe organise sur son parvis, le 21 juin 2009, un concert ayant pour thème le « Dialogue des Cultures » où Makhlouf Aberkane a participé avec d’autres artistes, Miana (Egypte), le chanteur de raï marocain Younes Elguezouli et Slim Ghanouchi (Tunisie).

K.M.

(*) Source : http://www.music-berbere.com/artiste-makhlouf-ia-5.html#ixzz7Doh8C3I3

Auteur
Kacem Madani

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

LaLiga : Nabil Fekir reste au Bétis

Que s’est-il passé en Liga la semaine dernière ? Voici les 10 histoires marquantes, de la victoire du Real Madrid en Supercoupe à l’adieu...

Les plus populaires

Commentaires récents